LA CONJONCTION “PERO” EN ESPAGNOL

 

 

 

La conjonction “pero” en espagnol (mais, en français) apporte une restriction, une précision ou une correction à ce qui a été dit précédemment.

María es joven, pero es muy responsable.
Marie est jeune, mais elle est très responsable.

Pedro ha estudiado muy poco, pero ha aprobado todos los exámenes.
Pierre a très peu étudié, mais il a réussi à tous les examens.

Hacía mucho frío, pero el día estaba soleado.
Il faisait très froid, mais la journée était ensoleillée.

 

Pero est parfois remplacé par mas (sans accent) mais surtout dans la langue littéraire.

Deseaba ayudar a su amigo, mas no sabía cómo.
Il voulait aider son ami, mais il se savait pas comment.

 

Pero que

Pero suivi de que et devant un adjectif ou un adverbe n’a pas de valeur restrictive. Au contraire il met en relief, le mot qui le suit. Il s’emploie surtout dans la langue parlée.

Este niño es muy inteligente. ¡Pero que muy inteligente !
Ce petit garçon est très intelligent. Mais vraiment très intelligent !

Esta paella está rica. ¡Pero que muy rica!
Cette paella est délicieuse. Mais vraiment délicieuse !

 

Pero sí

Pero suivi de (accentué) augmente l’opposition et peut même exprimer une récrimination.

No recuerdo el título del libro, pero sí el nombre de su autor.
Je ne me souviens pas du titre du livre, mais seulement du nom de son auteur.

¡Dices que ya no comes azúcar, pero sí chocolate!
Tu dis que tu ne manges plus de sucre, mais tu manges du chocolat !

 

Pero si

Pero suivi de si (sans accent) exprime une protestation ou une justification.

Podías haberme avisado. – ¡Pero si no sabía nada!
Tu aurais pu me prévenir. – Mais je n’en savais rien !

¡Niños, a la cama! – ¡Pero si sólo son las nueve!
Les enfants, au lit ! – Mais il n’est que neuf heures !

 

 

 

LE FLAMENCO

 

 

El Flamenco – Museo del baile flamenco de Sevilla – Foto Schnobby- Wikipedia

Le flamenco est un art populaire andalou, apparu au XVIIIe siècle et issu de différentes cultures présentes dans le sud de l’Espagne : chrétienne, juive, musulmane et gitane.

El Flamenco – El Jaleo cuadro de John Singer Sargent año 1882 -Wikipedia

Aujourd’hui considéré comme un art universel, il est classé au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité depuis 2010.

El Flamenco -Camarón de la Isla y Paco de Lucía – Festival flamenco por el pintor Aguijarro (Antonio Guijarro Morales)- Wikipedia

Au début, le flamenco ne consistait qu’en de simples chants interprétés sans accompagnement, rythmés sur le sol avec les pieds et par les claquements de mains, « las palmas ». À partir du XIXe siècle la guitare commence à être utilisée et les musiciens créent un mode d’interprétation particulier pour accompagner les chants. Les percussions, comme les castagnettes, le tambourin, ou le cajón introduit plus récemment par Paco de Lucía, font également partie des instruments employés.

El Flamenco – Espectáculo de la bienal de flamenco de Sevilla de 2012.- Foto- Flickr -Wikipedia

La danse (el baile) est aussi une façon de transmettre des émotions au moyen de gestes harmonieux et coordinés, accompagnés des énergiques « taconeos » où les pieds frappent le sol. Les costumes traditionnels des danseuses bien que toujours présents, sont souvent remplacés de nos jours par des robes plus sobres.

El Flamenco -Tomatito- Foto NotimexTV- Youtube- Wikipedia

Le flamenco est un art où le chant, la guitare et la danse s’unissent pour exprimer des sentiments profonds : l’amour, la joie, la douleur, la passion. Il possède une grande variété de styles appelés « palos » : ce sont les soleares, les seguiriyas, les fandangos, les malagueñas, les tangos… pour n’en citer que quelques-uns. Chaque « palo » est régi par des règles de composition très strictes et reflète un sentiment différent.

El Flamenco – – Foto Ruggero Poggianella- Flickr -Wikipedia

Certains pour simplifier divisent le flamenco en deux groupes : le cante jondo qui exprime des sentiments plus profonds et parfois mêmes tragiques et le cante festejo qui es plus joyeux… mais il n’est pas toujours facile de savoir à quel groupe appartient un palo car l’interprétation du chanteur jour un rôle important.

El Flamenco – La cantaora Carmen Linares con su tocador – Foto Graham Stanley de Barcelona – Flickr- Wikipedia

 

Le flamenco est aujourd’hui un art connu et prisé dans le monde entier et qui, en tous cas, ne laisse personne indifférent.

 

LA CONJONCTION “Y” EN ESPAGNOL

 

 

image Freepik

 

La conjonction espagnole y correspond à la conjonction et française.

La conjonction y sert à réunir deux ou plusieurs éléments d’une phrase.

La primavera y el verano son las estaciones más bonitas del año.
Le printemps et l’été sont les plus belles saisons de l’année.

María y Sara fueron a la biblioteca.
Marie et Sara sont allées à la bibliothèque.

 

Quand il y a plus de deux éléments, la conjonction y n’apparait qu’entre les deux derniers.

He comprado peras, manzanas y plátanos.
J’ai acheté des poires, des pommes et des bananes.

Cependant, si l’on veut insister ou mettre en valeur l’énumération, la conjonction y peut être intercalée entre chaque éléments.

Fue una fiesta muy bonita; la gente se divertía y reía, y cantaba, y bailaba.
Ce fût une très belle fête : les gens s’amusaient et riaient, et chantaient et dansaient.

On peut aussi trouver en fin de phrase la locution y todo qui renforce l’intensité.

Pedro ha traído ya los libros y los cuadernos y los bolígrafos y todo.
Pierre a déjà apporté les livres et les cahiers et les stylos et tout ce qu’il faut.

 

La conjonction y se transforme en e si le mot qui la suit commence par i ou par hi

Lola estudia francés e inglés en el colegio.
Lola apprend le français et l’anglais au collège.

Los Dumas, padre e hijo, fueron grandes escritores franceses.
Les Dumas, père et fils, furent de grands écrivains français.

 

Mais y se maintient si le mot qui le suit commence par une diphtongue ou s’il est placé au début d’une phrase interrogative.

María ha traído bebidas y hielo.
Marie a apporté des boissons et des glaçons.

¿Y Irene no vendrá ?
Et Irène ne viendra pas ?

 

LES PAYS HISPANOPHONES

 

 

 

 

L’Espagnol est une langue romane qui, à l’origine, était parlée en Castille (le castillan) et qui s’est étendue après la Reconquête sur l’ensemble du territoire espagnol.

Après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb et la conquête de nouveaux territoires, elle s’est entendue sur une grande partie du Nouveau Monde. L’empire espagnol a poursuivi son expansion au XVIe siècle, en Afrique et aux Philippines.

La grande richesse de la culture espagnole et sa présence dans le monde grâce à la littérature, a la musique, a la peinture, au cinéma ou au sport a aussi grandement favorisé l’expansion de la langue espagnole

Avec 580 millions d’hispanophones, l’espagnol est la troisième langue la plus parlée au monde, mais elle est la deuxième langue maternelle la plus parlée au monde avec 483 millions de locuteurs natifs.

Les pays hispanophones – La langue espagnole dans le monde -photo Alvarodpas – Wikipedia

Les pays où l’espagnol est la langue officielle sont presque tous situés en Amérique, sauf l’Espagne et la Guinée Équatoriale. Ce sont  les 21 pays suivants :
Espagne, Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Equateur, Guatemala, Guinée Équatoriale, Hondura, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Porto Rico, République Dominicaine, Salvador, Uruguay, Venezuela.

Les pays hispanophones – Hispanophones par pays -photo Fobos92 – Wikipedia

D’autres  pays où l’espagnol n’est pas la langue officielle, ont cependant  plus de 100 millions d’hispanophones, comme par exemple l’ Allemagne, la France, le Canada, le Brésil ou l’Australie…

Les pays hispanophones - Les États-Unis - Photo Vrysxy- Wikipedia
Les pays hispanophones – Les États-Unis – Photo Vrysxy- Wikipedia

Les États-Unis, avec environ 50 millions de locuteurs (13% de la population américaine), sont le deuxième pays hispanophone au monde derrière le Mexique. D’ici 2050, ils pourraient se trouver à la première place…

Les pays hispanophonos- Europe -Photo Angelus- Wikipedia

En Europe, il y a environ 70 millions de personnes qui parlent espagnol.

L’espagnol est aussi l’une des langues officielles de l’Union Européenne.

Aujourd’hui, la langue espagnole est en pleine expansion et le nombre d’apprenants ne cesse d’augmenter.

 

LES AUGMENTATIFS EN ESPAGNOL

 

 

 

 

Très utilisés en espagnol, les suffixes augmentatifs peuvent s’appliquer aux noms et aux adjectifs. Certains ont parfois une valeur péjorative.

LES AUGMENTATIFS EN –ÓN, -ONA

Ce sont les plus fréquents.
un hombre          →          un hombrón   (un homme grand et fort)
una casa             →           una casona     (une grande maison)
un borracho        →          un borrachón   (un poivrot)

Dans certains cas, les augmentatifs  en –ón se transforment en :     -arrón, -erón, -etón
una nube      →    un nubarrón *   (un gros nuage)
una gota       →    un goterón *     (une grosse goutte)
un mozo       →     un mocetón    (un grand gaillard)

*attention au changement de genre

Ils peuvent avoir un sens péjoratif :
una mujer     →     una mujerona  (une matrone)
un soltero     →      un solterón     (un vieux garçon)

Ils peuvent désigner un objet différent :
una silla (une chaise)     →     un sillón (un fauteuil)
una caja  (une boîte)      →     un cajón (un tiroir)

Ajoutés au radical de certains verbes en –ar, ils forment d’autres mots :
juguetear   (s’amuser)      →      juguetón  (qui aime jouer)
empujar  (pousser)           →      empujón (bousculade)

 

LES AUGMENTATIFS EN –AZO, AZA

Le suffixe –azo, -aza s’emploie avec des noms :
el calor         →   el calorazo  (la grosse chaleur)
un gato        →    un gatazo  (un gros chat)
el sol            →     el solazo    (le soleil brûlant)
el gusto       →     el gustazo  (le grand plaisir)

Il a dans certains cas une valeur péjorative :
una mano      →   una manaza  (une grosse main)
una boca       →    una bocaza  (une grande bouche ; un bocazas = une grande gueule)

 

LES AUGMENTATIFS EN –OTE, -OTA

Les suffixes –ote, -ota ont très souvent une valeur péjorative :
un libro           →      un librote  (un gros libre, difficile)
una cabeza    →     una cabezota  (une grosse tête, un(a) cabezota = une tête de mule)
una palabra   →      una palabrota (un gros mot)

 

LES AUGMENTATIFS EN –UDO, UDA

Les suffixes en –udo, uda s’emploient avec des noms et forment des adjectifs :
el diente             →  dientudo  (qui a de grosses dents)
la conciencia    →   concienzudo  (consciencieux)

 

 

 

LE PARC DE DOÑANA

 

 

 

Parque de Doñana – Marismas – Foto Dvasquezq – Wikipedia

Situé en Andalousie, à cheval sur les provinces de Huelva, Séville et Cadix, le parc de Doñana, déclaré réserve de la biosphère et inscrit au patrimoine de l’Humanité, est un des espaces naturels les plus importants d’Europe.

Sa superficie est de 122 487 hectares dont 54 251 appartiennent au Parc National et 68 236 au Parc Naturel.

Parque de Doñana -Foto Gabriela Coronado Hernández- Wikipedia

Le parc présente une grande variété de paysages : marais, lagunes, forêts, dunes, plages, falaises… Ce grand nombre d’écosystèmes a donné lieu à une biodiversité unique en Europe.

Parque de Doñana – Marismas – Foto Technische_Fred – Wikipedia

Une partie importante du parc est constituée de marécages. Son littoral offre 27 kilomètres de plages complètement vierges.

Parque de Doñana -Dunas- Foto Diego Delso – Wikipedia

Des dunes mobiles se déplacent au gré du vent.

Parque de Doñana -Playa del Asperillo – Foto José Luis Filpo Cabana – Wikipedia

La falaise de l’Asperillo de plus de 30 mètres de haut domine le paysage côtier.

Parque de Doñana – Pinar de la Algaida – Foto Antonio M. Romero Dorado- Wikipedia

Les étendues de pins se trouvent réparties sur toutes les zones.

Parque de Doñana – Doñana y el Guadalquivir – Foto Technische_Fred – Wikipedia

Sa situation privilégiée entre deux continents, l’Europe et l’Afrique, et entre deux fleuves, le Guadalquivir et le Tinto, l’a converti en un refuge idéal pour les milliers d’oiseaux migrateurs.

Parque-de-Doñana-Canard-Foto-Arpingstone-Wikipedia.jpg

En automne, de nombreux canards sauvages quittent le nord de l’Europe pour regagner Doñana.

Parque de Doñana -Garza imperial – Foto MPF -Wikipedia

Au printemps et en été, ce sont les cigognes, les hérons et les hirondelles qui arrivent d’Afrique.

Parque de Doñana – Cormoranes en el Guadalquivir – Alexwing – Wikipedia

Les bosquets, les buissons, les rivières sont leurs zones préférées pour faire leurs nids.

Parque de Doñana -Ciervos- Foto Diego Delso – Wikipedia

La faune et la flore sont très variées : 20 espèces de poissons d’eau douce, 10 espèces d’amphibiens, 21 espèces de reptiles, 37 espèces de mammifères et 360 espèces d’oiseaux peuplent le parc.

Parque de Doñana -Flamencos- Rameylauren- Wikipedia

Les cerfs, et les flamants roses par exemple font partie du paysage.

Parque de Doñana -Aguila imperial – Foto José Antonio Lagier Martin- Wikipedia

Certains animaux sont uniques et en risque d’extinction.

Parque de Doñana – Lince ibérico -a- – Foto www.lynxexsitu.es – Wikipedia

C’est le cas de l’aigle impérial ibérique ou du lynx ibérique.

Il y a plus de 900 espèces de plantes répertoriées. Plusieurs d’entre elles sont rares ou endémiques.

Parque de Doñana – Costa – Foto Antartidae – Wikipedia

Sur le littoral, on peut voir plusieurs types de plantes comme la roquette de mer ou le panicaut sur les plages, le genévrier ou le lys de sable sur les dunes.

Parque de Doñana – Pinos – FotoNacho Pinto- Wikipedia

Des pins, des chênes-lièges, des arbousiers, des oliviers, des myrtes poussent entre les matorrals. La végétation aquatique est aussi très variée.

Parque de Doñana -Gaviotas en la playa- Foto Diego Delso – Wikipedia

Le parc de Doñana est un endroit unique et un paradis pour tous les amoureux de la nature. C’est aussi un site protégé et qui reste fragile.

Parque de Doñana -Sendero – Foto Marc Rykaert (MJJR) – Wikipedia

Les voitures y sont interdites, mais de nombreux sentiers permettent de le parcourir à pied. Il est possible également de le visiter en 4X4, en bicyclette ou à cheval.

LES DIMINUTIFS EN ESPAGNOL

 

 

 

 

Les diminutifs sont beaucoup plus employés en espagnol qu’en français.

En espagnol, on peut ajouter un suffixe diminutif à un nom, à un adjectif qualificatif, à un participe passé, à un adverbe, ou même, bien que rarement à un gérondif :

El libro  (le livre)                    →   el librito  (el librito)
El hombre  (l’homme)          →   el hombrecillo  (le petit homme)
Fácil  (facile)                          →   facilito  (très facile) *
Cansado  (fatigué)                →   cansadito  (un peu fatigué)
Corriendo  (en courant)       →   corriendito   (courant à petits pas) **
Rápido (rapidement)            →   rapidito (très rapidement)*

* En principe, les diminutifs marquent la petitesse, mais parfois, selon le contexte ils peuvent avoir une valeur différente.
** Cet emploi est peu fréquent.

 

LES DIMINUTIFS EN –ITO

On ajoute -ito/-ita :

si le mot est terminé par -a ou par -o, ou par une consonne autre que -n et –r
si le mot a plus de deux syllabes et est terminé par –e

una casa   (une maison)          →   una casita  (une maisonnette)
un gato   (un chat)                    →   un gatito   (un petit chat)
un paquete   (un paquet)         →   un paquetito  (un petit paquet)

 

LES DIMINUTIFS EN –CITO

On ajoute –cito/-cita :

si le mot a deux syllabes et est terminé par –e
si le mot a deux syllabes ou plus et est terminé par –n ou -r

Un café  (un café)                     →  un cafecito   (un petit café)
Una canción  (une chanson)  →  una cancioncit(une chansonnette)
Una mujer  (une femme)         →  una mujercita   (une petite femme)

 

LES DIMINUTIFS EN –ECITO

On ajoute –ecito/-ecita :

aux mots qui n’ont qu’une seule syllabe
aux mots de deux syllabes dont la première comporte une diphtongue accentuée

Un tren  (un train)       →  un trenecito   (un petit train)
Una flor  (une fleur)    →  una florecita   (une fleurette)
Un puerto  (un port)   →  un puertecito  (un petit port)

 

LES AUTRES DIMINUTIFS

Les diminutifs -illo/-illa, -cillo/-cilla, -ecillo/-ecilla, ainsi que –uelo/-uela, -zuelo/-zuela, -ezuelo/-ezuela sont aussi d’un emploi courant.

Ils suivent les mêmes règles d’emploi que : -ito, -cito, et –cillo :
Un dedo 
(un doigt)                 →   un dedillo  (un petit doigt)
Una fuente  (une fontaine)    →  una fuentecilla  (une petite fontaine)
Un pastor  (un berger)           →   un pastorcillo  (un petit berger)
Un pan   (un pain)                   →   un panecillo    (un petit pain)
Pillo  (coquin)                          →   pilluelo   (petit coquin)
Un joven  (un jeune)               →    un jovenzuelo   (un gamin)
Una puerta  (une porte)         →    una portezuela   (une petite porte) Attention au changement de la première syllabe.
Un rey   (un roi)                        →    un reyezuelo   (un roitelet)

 

LES DIMINUTIFS RÉGIONAUX

Il existe de nombreux diminutifs régionaux .

Par exemple :

-ico s’emploie en Aragon : la Pilarica (la Vierge du Pilar)
-iño , en Galice :  pobriño (pauvre petit)
-uco,  dans la región de Santander : la tierruca (la terre natale)
-eto,  en Catalogne : pobreta (pauvre petite)

 

LES DIMINUTIFS DES PRÉNOMS

Les diminutifs des prénoms sont très utilisés par les espagnols, souvent plus que le prénom original et parfois même au-delà des relations familiales ou amicales.

Certains diminutifs sont très différents du prénom.

Marta  (Marthe)             → Martita
Pablo  (Paul)                   → Pablito
Francisco  (François)    → Paco, Paquito, Pancho, Curro
Dolores                            → Lola
José    (Joseph)              →  Pepe, Pepito
Ignacio  (Ignace)            →  Nacho

 

 

 

LE VERBE “ANDAR”

 

 

 

 

Le verbe andar fait partie des verbes irréguliers indépendants.

Il a la particularité d’être régulier sous toutes ses formes sauf au passé simple de l’indicatif, à l’imparfait du subjonctif et au futur du subjonctif.

Verbe andar

Passé simple de l’indicatif :
anduve, anduviste, anduvo, anduviste, anduvimos, anduvieron.

Imparfait du subjonctif :
anduviera, anduvieras, anduviera, anduviéramos, anduvierais, anduvieran.
anduviese, anduvieses, anduviese, anduviésemos, anduvieseis, anduviesen.

Future du subjonctif :
anduviere, anduvieres, anduviere, anduviéremos, anduviereis, anduvieren.

Andar est un verbe très utilisé en espagnol. Il signifie « marcher » , mais il est aussi employé dans d’autres sens et dans de nombreuses expressions.

andar  = marcher
Ayer anduve durante dos horas.
Hier j’ai marché pendant deux heures.

andar = fonctionner
Mi coche no anda.
Ma voiture ne marche pas.

andar = être
¿Qué tal andas?
Comment vas-tu ?

Voici quelques expressions avec andar :

Andar mal de dinero   Être à court d’argent
Andar bien de dinero   Être aisé
Andar tras algo/alguien  
Être à la recherche de quelque chose/ quelqu’un
Andar sin trabajo   Être sans travail
Andar con fuego   Jouer avec le feu
Andar a gritos, a puñetazos…   Se crier dessus, se battre à coups de poing
Andar por los cuarenta    Avoir la quarantaine
¡Ándate con cuidado!   Fais attention !
Volver a las andadas   Refaire les mêmes erreurs
Todo se andará   Chaque chose en son temps
¡Andando!   En route !
¡Anda!  Allez !
¡Anda ya!  C’est pas vrai !

 

Image : <a href= »https://www.freepik.es/fotos-vectores-gratis/personas »>Vector de Personas creado por stories – www.freepik.es</a>

 

LES VERBES IRRÉGULIERS ESPAGNOLS II

 

 

Voici d’autres irrégularités des verbes espagnols :

 

VERBES IRRÉGULIERS EN  –ACER, -ECER, -OCER, -UCIR

Dans la plupart des verbes terminés en -acer, -ecer, -ocer, -ucir, on ajoute un z devant le c de la dernière syllabe du radical devant a et o, à la première personne du singulier du présent de l’indicatif, au présent du subjonctif, à la troisième personne du singulier et aux première et troisième personnes du pluriel de l’impératif :

Verbe conocer (connaître)
Indicatif présent : conozco, conoces, conoce, conocemos conocéis, conocen
Subjonctif présent : conozca, conozcas, conozca, conozcamos, conozcáis, conozcan
Impératif : conoce, conozca (Vd), conozcamos, conoced, conozcan (Vds)

Ainsi se conjuguent : nacer, crecer, lucir…

Les verbes terminés en –ducir  ont une irrégularité supplémentaire au passé simple de l’indicatif et à l’imparfait du subjonctif

Verbe traducir  (traduire)
Indicatif passé simple : traduje, tradujiste, tradujo, tradujimos tradujisteis, tradujimos
Subjonctif imparfait : tradujese, tradujeses, tradujese, tradujesemos, tradujeseis, tradujesen  (tradujera, tradujeras…)

Autres verbes : conducir (conduire), reducir (réduire)

 

VERBES IRRÉGULIERS EN –UIR

Les verbes irréguliers terminés en –uir  prennent un y entre le radical et les terminaisons dont la première lettre est un a, un e ou un o, aux trois personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel de l’indicatif présent, au subjonctif présent et à l’impératif sauf la deuxième personne du pluriel

Verbe huir (fuir)
Indicatif présent : huyo, huyes, huye, huímos, huis, huyen
Subjonctif présent : huya, huyas, huya, huyamos, huyáis, huyan
Impératif : huye, huya (Vd), huyamos, huid, huyan (Vds)

Autres verbes : concluir (conclure), influir(enfluencer)…

 

LES VERBES IRRÉGULIERS INDÉPENDANTS

Ce sont des verbes très irréguliers,  d’un usage fréquent et qu’il faudra donc apprendre par cœur. Nous les aborderons prochainement. En voici la liste :

Andar (marcher), caber (contenir),  caer (tomber), dar (donner), decir (dire), estar (être), haber (avoir), hacer (faire), ir (aller), oír (entendre), poder (pouvoir), poner (mettre), querer (vouloir), saber (savoir), salir (sortir), ser (être), tener (avoir), traer (apporter), valer (valoir), venir (venir), ver (voir).

 

 

 

LES VERBES IRRÉGULIERS ESPAGNOLS I

 

 

Les verbes irréguliers sont nombreux en espagnol. Ce sont des verbes qui présentent des modifications du radical dans leur conjugaison, en fonction du temps ou de la personne.

 

LES VERBES IRRÉGULIERS À DIPHTONGUE

Un verbe à diphtongue est un verbe dont la voyelle du radical se transforme en diphtongue, c’est-à-dire en deux voyelles qui conservent chacune leur son.

Cette transformation a lieu aux trois personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel des présents de l’indicatif et du subjonctif ainsi qu’à l’impératif à la deuxième personne du singulier (tú) et aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel (usted et ustedes).

Voici quelques exemples :

Diphtongaison e en ie
Verbe pensar (penser)
Indicatif présent : pienso, piensas, piensa, pensamos, pensáis, piensan
Subjonctif présent : piense, pienses, piense,  pensemos, penséis, piensen
Impératif : piensa, piense (Vd) , pensemos, pensad, piensen (Vds)

Ainsi se conjuguent : cerrar (fermer), despertar (réveiller), empezar (commencer), defender (défendre), perder (perdre), sentir (sentir)

Diphtongaison de o en ue
Verbe contar (compter, raconter)
Indicatif présent  : cuento, cuentas, cuenta, contamos, contáis, cuentan
Subjonctif présent : cuente, cuentes, cuente, contemos, contéis, cuenten
Impératif : cuenta, cuente (Vd), contemos, contad, cuenten (Vds)

Ainsi se conjugent : costar (coûter) , mostrar (montrer), recordar (se souvenir)

Diphtongaison de i en ie
Verbe adquirir (acquérir)
Indicatif présent :adquiero, adquieres, adquiere, adquirimos, adquirís, adquieren
Subjonctif présent : adquiera, adquieras, adquiera, adquiramos, adquiráis, adquieran
Impératif : adquiere, adquiera (Vd), adquiramos, adquirid, adquieran (Vds)

Ainsi se conjugue inquirir (demander)

Diphtongaison de u en ue
Verbe jugar
Indicatif présent  : juego, juegas, juega, jugamos, jugáis, juegan
Subjonctif présent  : juegue, juegues, juegue, juguemos, juguéis, jueguen
Impératif : juega, juegue (Vd), juguemos, jugad, jueguen (Vds)

 

VERBES IRRÉGULIERS AVEC CHANGEMENT VOCALIQUE

Les verbes du troisième groupe (terminés en –ir) qui ont un e en dernière syllabe de radical sont presque tous irréguliers.

Le e se transforme en i aux trois personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif, au subjonctif présent et à l’impératif sauf la 2e personne du pluriel

Verbe pedir (demander)
Indicatif présent : pido, pides, pide, pedimos, pedís, piden
Subjonctif présent : pida, pidas, pida, pidamos, pidáis, pidan
Impératif : pide, pida (Vd), pidamos, pedid, pidan (Vds)

Ainsi se conjuguent : despedir (renvoyer), elegir (choisir), seguir (suivre), repetir (répéter)

Le o se transforme en u dans les mêmes cas pour le verbe podrir (pourrir)
Indicatif présent : pudro, pudres, pudre, podrimos, podrís, pudren
Subjonctif présent : pudra, pudras, pudra, pudramos, pudráis, pudran
Impérativo : pudre, pudra (Vd), pudramos, podrid, pudran (Vds)