TRADUIRE « FAIRE » EN ESPAGNOL

 

 

 

En général, le verbe « faire » français se traduit en espagnol par hacer.

On emploie hacer lorsqu’il s’agit de réaliser une action ou de fabriquer quelque chose, ou pour parler du temps.

María hace la cama.
Marie fait le lit.

El niño hace los deberes.
L’enfant fait ses devoirs.

Hace buen tiempo.
Il fait beau.

Hace calor.
Il fait chaud.

 

TRADUCTIONS DE FAIRE + INFINITIF

L’emploi de faire suivi de l’infinitif s’utilise pour obtenir de quelqu’un qu’il fasse quelque chose.

Mandar + infinitif : S’utilise pour donner un ordre

El rey mandó construir un palacio.
Le roi fit construire un palais.

El profesor mandó callar a los alumnos antes de empezar la lección.
Le professeur fit taire les élèves avant de commencer la leçon.

 Hacer + infinitif = obligar (obliger)

Hoy nos hizo levantarnos a la seis de la mañana.
Aujourd’hui, il nous a fait lever à six heures du matin.

 

EMPLOI DE LA FORME IMPERSONNELLE

L’emploi de la forme impersonnelle à la troisième personne du pluriel s’utilise aussi en espagnol

Le lavan la ropa en esta lavandería.
Il fait laver son linge dans cette blanchisserie.

 

EMPLOI DE LA FORME PRONOMINALE

Se faire + infinitif en français, se traduit par une forme pronominale sans utiliser le verbe hacer :

Se corta el pelo una vez al mes.
Il se fait couper les cheveux une fois par mois.

Me construí una casa al lado del mar.
Je me suis fait construire une maison près de la mer.

 

Voir aussi : LES VERBES IRRÉGULIERS EN ESPAGNOL II

Photo : Palacio de Aranjuez – Foto Ángel Serrano Sanchez de León – wikipédia

VERBES À CONSTRUCTION PARTICULIÈRE

 

 

 

En espagnol, certains verbes ont une construction particulière. C’est le cas par exemple du verbe gustar.

Me gusta el chocolate.
J’aime le chocolat. (le chocolat me plait)

Alors qu’en français, le sujet est je et le complément (COD) est chocolat, en espagnol chocolate est le sujet du verbe gustar et le pronom me est le complément (COI).

Nos gusta ir a la playa.
Nous aimons aller à la plage.
Le verbe ir est le sujet et nos est le complément.

Dans ces constructions, le sujet est placé après le verbe.

Il y a plusieurs verbes en espagnol et de nombreuses expressions avec dar, qui se construisent ainsi, par exemple :

doler   avoir mal
apetecer   avoir envie
costar   avoir du mal
parecer   sembler
alegrar  réjouir
entristecer   attrister
dar gusto   avoir plaisir
dar miedo   avoir peur
dar vergüenza   avoir honte …

Tous ces verbes et ces expressions expriment une sensation, un sentiment ou une opinion et ces constructions sont très employées en espagnol :

Me alegra verte después de tanto tiempo.
Je me réjouis de te voir après tant de temps.

Me duelen los pies de tanto andar.
J’ai mal aux pieds à force de marcher autant.

Nos dan miedo las arañas.
Nous avons peur des araignées. (les araignées nous font peur).

¿Les apetece un aperitivo antes de comer?
Avez-vous envie d’un apéritif avant de manger ?

Le da vergüenza hablar en público.
Il a honte de parler en public.

Nos dan pena ver estos perros abandonados.
Nous avons de la peine de voir ces chiens abandonnés.

¿Qué te parece este nuevo proyecto?
Que penses-tu de ce nouveau projet ?

 

VOIR : LE VERBE GUSTAR EN ESPAGNOL

 

 

 

 

 

LES VERBES IMPERSONNELS EN ESPAGNOL

 

 

 

 

Les verbes impersonnels sont des verbes qui ne se conjuguent qu’à la troisième personne du singulier.

 

VERBES IMPERSONNELS

Certains verbes sont toujours impersonnels. Ce sont des verbes qui se rapportent aux phénomènes atmosphériques :

llover    pleuvoir
nevar   neiger
helar     geler
granizar   grêler
lloviznar   bruiner
tronar   tonner
amanecer   faire jour
anochecer   faire nuit
escampar   cesser de pleuvoir

 En esta región, llueve mucho.
Dans cette région, il pleut beaucoup.

 Está nevando desde ayer.
Il neige depuis hier.

 On peut toutefois les trouver à la troisième personne du pluriel dans certaines expressions ou s’ils sont pris au sens figuré.

Llueven chuzos de punta. (chuzos = bâtons, piques)
Il pleut des cordes.


Empezó a buscar un empleo anteayer y ya le llueven ofertas de trabajo.
Il a commencé à chercher du travail avant-hier et déjà les offres de travail pleuvent sur lui.

 

VERBES EMPLOYÉS À LA FORME IMPERSONNELLE

 Certains verbes qui ne sont pas impersonnels peuvent être utilisés à la forme impersonnelle. Ils s’emploient pour exprimer une opinion.

Voici les plus utilisés :

ser   être
haber    avoir
bastar   suffire
caber   être posible
constar   apparaitre
importar   importer
tratarse   sagir

 Es verdad que Pedro ha sido muy valiente.
Il est vrai que Pierre a été très courageux.

 Basta con rellenar este formulario para inscribirse.
Il suffit de remplir ce formulaire pour s’inscrire.

 

FORMES IMPERSONNELLES FRANÇAISES ET LEUR TRADUCTION EN ESPAGNOL

 Certaines formes impersonnelles en français ne se construisent pas de la même façon en espagnol.

En espagnol, le verbe s’accorde avec le substantif qui est sujet alors qu’en français le substantif est COD.

Faltan dos días para tu cumpleaños.    (días est sujet de faltan)
Il manque deux jours pour ton anniversaire. (jours est COD de manque)

 Han ocurrido muchas cosas desde que te marchaste,
Il s’est passé beaucoup de choses depuis que tu es parti.

 voir : LE CLIMAT EN ESPAGNOL

 

LE MODE CONDITIONNEL EN ESPAGNOL

 

 

 

Le conditionnel présent en espagnol se forme à partir de l’infinitif du verbe auquel on ajoute les terminaisons : -ía, -ías, -ía, -íamos, -íais, -ían (qui sont celles de l’imparfait de l’indicatif du verbe haber)

Les terminaisons sont les mêmes pour les trois groupes de verbes.

Verbe en -ar
cantar
Verbe en -er
comer
Verbe en -ir
subir
cantaría
cantarías
cantaría
cantaríamos
cantaríais
cantarían
comería
comerías
comería
comeríamos
comeríais
comerían
subiría
subirías
subiría
subiríamos
subiríais
subirán

 Les verbes irréguliers ont les mêmes terminaisons que les verbes réguliers, cependant ils ne se forment pas à partir de l’infinitif mais, comme pour le futur, à partir du radical du verbe :

decir  (dire)            diría
hacer  (faire)           haría
haber  (aux. avoir)  habría
tener  (avoir)            tendría
poder  (pouvoir)       podría
poner  (mettre)         pondría
querer  (vouloir)       querría
valer  (valoir)           valdría
venir   (venir)           →  vendría

Le conditionnel passé se forme avec l’auxiliaire haber au conditionnel présent + le participe passé du verbe conjugué.

habría cantado (j’aurais chanté), habrías cantado (tu aurais chanté)
habría comido, habrías comido
habría subido, habrías subido

Le mode conditionnel exprime un fait dont la réalisation dépend d’un autre fait qui en est la condition.

Au conditionnel présent, il s’agit d’une action qui se réaliserait dans le présent ou dans le futur si une condition déterminée était remplie.
Si tuviera dinero, compraría esta casa.
Si j’avais de l’argent, j’achèterais cette maison.

Au conditionnel passé, il s’agit d’une action qui se serait réalisée dans le passé si une condition déterminée avait été remplie.
Si hubiera tenido dinero, habría comprado esta casa.
Si j’avais eu de l’argent, j’aurais acheté cette maison.

 

 

LA FORMATION DU FUTUR EN ESPAGNOL

 

 

Le futur simple (futuro simple) en espagnol se forme à partir de l’infinitif du verbe auquel on ajoute les terminaisons : -é, -ás, -á, -emos, -éis, -án (qui correspondent à l’indicatif présent de l’auxiliaire haber).

Les terminaisons sont les mêmes pour les trois groupes de verbes.

 

Verbe en -ar
cantar
Verbe en -er
comer
Verbe en -ir
subir
cantaré
cantarás
cantará
cantaremos
cantaréis
cantarán
comeré
comerás
comerá
comeremos
comeréis
comerán
subiré
subirás
subirá
subiremos
subiréis
subirán

 

Les verbes irréguliers ont les mêmes terminaisons que les verbes réguliers, mais ils ne se forment pas à partir de l’infinitif. En voici quelques exemples :

haber (aux. avoir) : le radical irrégulier est habr-
habré, habrás, habrá, habremos, habréis, habrán

poner (mettre) : le radical irrégulier est pondr
pondré, pondrás, pondrá, pondremos, pondréis, pondrán

tener (avoir) : le radical irrégulier  est tendr-
tendré, tendrás, tendrá, tendremos, tendréis, tendrán

venir (venir) : le radical irrégulier est vendr-
vendré, vendrás, vendrá, vendremos, vendréis, vendrán

 

Le futur antérieur (futuro perfecto) se forme avec l’auxiliaire haber conjugué au futur de l’indicatif, suivi du participe passé du verbe :
habré cantado, habrás cantado, habrá cantado, habremos cantado, habréis cantado, habrán cantado.
habré comido, habrás comido…
habré subido, habrás subido…

 

Le futur du subjonctif ne s’emploie plus dans la langue courante. On le trouve très peu dans la langue littéraire, mais il est encore utilisé dans les textes juridiques et les codes de commerce.
Il est formé à partir de la 3e personne du pluriel du passé simple.

Pour les verbes en -ar :
radical du verbe + a + -re, -res, -re, -remos, -reis, -ren
cantare, cantares, cantare, cantáremos, cantareis, cantaren

Pour les verbes en -er et -ir :
radical du verbe + ie + -re, -res, -re, -remos, -reis, -ren
comiere, comieres, comiere, comiéremos, comiereis, comieren
subiere, subieres, subiere, subiéremos, subiereis, subieren

 

 

 

LE PASSÉ SIMPLE EN ESPAGNOL

 

 

 

Cine Capitol – Madrid – foto Edescas2 – wikipedia

 

Contrairement au français où il est employé surtout en littérature, le passé simple, « el pretérito perfecto simple o pretérito indefinido », s’utilise en espagnol dans la langue quotidienne.

Ayer fuimos al cine.    Passé simple
Hier, nous sommes allés au cinéma.   Passé composé

 

VERBES RÉGULIERS

 

FORMATION DU PASSÉ SIMPLE

Pour les verbes en -ar :
radical du verbe + -é / -aste / -ó / -amos / -asteis / -aron

Pour les verbes en -er et -ir :
Radical du verbe + -í / -iste / -ió / -imos / -isteis / -ieron

 

CANTAR COMER SUBIR
canté
cantaste
cantó
cantamos
cantaste
cantaron
comí
comiste
comió
comimos
comisteis
comieron
subí
subiste
subió
subimos
subisteis
subieron

La première personne du pluriel du passé simple des verbes en -ar et en -ir, a la même forme qu’au présent de l’indicatif :
cantamos  = nous chantons (présent de l’indicatif), mais aussi nous chantâmes (passé simple de l’indicatif)

Elle est différente pour les verbes en -er :
comemos  = nous mangeons (présent de l’indicatif)
comimos  = nous mangeâmes (passé simple de l’indicatif) 

Les accents ont aussi une grande importance car ils permettent de distinguer le temps, la personne ou le mode du verbe :
cante = première et troisième personne  du singulier du présent du subjonctif .
canté = première personne du singulier du passé simple
canto = première personne du singulier du présent de l’indicatif.
cantó = troisième personne du singulier du passé simple.

 

VERBES IRRÉGULIERS

 

Le participe passé a de nombreuses irrégularités qui ne suivent aucune règle. En voici quelques exemples :

Le participe passé irrégulier peut présenter :

des changements de conjugaison ;
dar (donner) : di, diste, dio, dimos, disteis, dieron (di et dio n’ont pas d’accent)
Les verbes irréguliers n’ont pas d’accent au passé simple.

des changements de radical ;
ser (être) : fui, fuiste, fue, fuimos, fuisteis, fueron
ir (aller) : : fui, fuiste, fue, fuimos, fuisteis, fueron

ser et ir ont la même conjugaison au passé simple.

des changements de radical et de conjugaison ;
decir (dire) : dije, dijiste, dijo, dijimos, dijisteis, dijeron
andar (marcher) : anduve, anduviste, anduvo, anduvimos, anduvisteis, anduvieron
saber (savoir) : supe, supiste, supo, supimos, supisteis, supieron
querer (vouloir) : quise, quisiste, quiso, quisimos, quisisteis, quisieron
traer (apporter) : traje, trajiste, trajo, trajimos, trajisteis, trajeron
traducir (traduire) : traduje, tradujiste, tradujo, tradujimos, tradujisteis, tradujeron

 

LES VERBES PRONOMINAUX EN ESPAGNOL

 

 

En espagnol, comme en français, les verbes pronominaux se construisent avec un pronom personnel complément qui représente la même personne que le sujet.

En espagnol ces pronoms sont :
me, te, se, nos, os, se.

(Yo) me levanto.
Je me lève.

(Ella) se peina.
Elle se coiffe.

(Nosotros) nos vamos.
Nous partons.

Les pronoms se placent avant le verbe à tous les temps sauf à l’impératif, au gérondif et à l’infinitif où il y a enclise :

¡Es tarte, levántate !
Il est tard, lève-toi !

Quejándote, no vas a solucionar el problema.
En te plaignant, tu ne vas pas résoudre le problème.

Pablo ha venido a vernos.
Paul est venu nous voir.

Les constructions pronominales peuvent avoir :

Un sens réfléchi : le sujet et l’objet de l’action coïncident.
Todas las mañanas, Pablo se levanta temprano.
Tous les matins, Paul se lève tôt.

Un sens réciproque : deux ou plusieurs sujets agissent l’un sur l’autre ou les uns sur les autres.
Pablo y Pedro se saludan.
Paul et Pierre se saluent.

Un grand nombre de verbes n’existent qu’avec la construction pronominale comme, par exemple :
abstenerse      s’abstenir
arrepentirse    se repentir
atreverse         oser
obstinarse       s’obstiner
fugarse            s’enfuir
quejarse          se plaindre

D’autres existent sous les deux formes :
hallar et hallarse              (se) trouver
llamar et llamarse            (s’)appeler
levantar et levantarse     (se) lever

 

Attention !
Certains verbes qui sont pronominaux en espagnol ne le sont pas forcément en français et réciproquement :

atreverse       oser
acobardarse  avoir peur
despedirse     prendre congé 

recordar        se rappeler
desconfiar     se méfier
descansar     se reposer 

 

 

 

 

LES VERBES RÉGULIERS AU PRÉSENT DE L’INDICATIF

 

En espagnol, comme en français, les verbes sont classés en trois groupes.

  1. Premier groupe : les verbes terminés en ar
    Cantar (chanter), preguntar (demander), contestar (répondre), hablar (parler)
    Le présent de l’indicatif se forma avec :
    le radical + les terminaisons o, as, a, amos, aís, an

 

  1. Deuxième groupe : les verbes terminés en –er
    Beber (boire), comer (manger), aprender (apprendre), vender (vendre)
    Le présent de l’indicatif se forme avec :
    Le radical + les terminaisons o, es, e, emos, éis, en

 

  1. Troisième groupe : les verbes terminés en –ir
    Escribir (écrire), abrir (ouvrir), subir (monter), vivir (vivre)…
    Le présent de l’indicatif se forme avec :
    Le radical + les terminaisons o, es, e, imos, ís, en

 

cantar beber vivir
canto
cantas
canta
cantamos
cantáis
cantan
 
bebo
bebes
bebe
bebemos
bebéis
beben 
vivo
vives
vive
vivimos
vivís
viven
 

 

En général, le pronom personnel ne s’emploie pas en espagnol car la terminaison du verbe conjugué permet d’identifier le sujet. Il n’est précisé qu’en cas d’ambigüité ou pour donner une emphase à la phrase.