LE PLURIEL DES NOMS EN ESPAGNOL

 

 

 

En espagnol, le nom forme son pluriel en fonction de sa terminaison et de son accentuation.

 

Noms terminés par une voyelle atone :

On ajoute un –s au pluriel

La mesa     ⇒    las mesas    les tables
El libro            los libros      les livres
La calle           las calles      les rues
La tribu           las tribu     les tribus

 

Noms terminés par les voyelles accentuées -á, -é, -ó :

On ajoute un –s au pluriel

La mamá         las mamá   les mamans
El té               ⇒    los tés            les thés
El dominó       los dominós  les dominos

 

Noms terminés par les voyelles accentuées –ú, -í :

Les deux pluriels, en –ús et úes et en –ís et –íes peuvent être utilisés

El menú           los menús / los menúes     les menus
El tabú             los tabús / los tabúes         les tabous
El esquí          los esquís / los esquíes     les skis
El jabalí           los jabalís / los jabalíes     les sangliers

 

Noms terminés par les consonnes –l, -n, -r, -d, -j, -z :

On ajoute –es au pluriel

El papel             los papeles           les papiers
El león               los leones             les lions
El carácter      los caracteres *    les caracteres
La pared           las paredes            les murs
El reloj          ⇒    los relojes              les montres
El pez                 los peces **          les poissons

* Pour ces trois noms, la formation du pluriel entraine un déplacement de l’accent tonique :

 El carácter          los caracteres
El régimen           los regímenes        les régimes
El espécimen      los especímenes    les spécimens

** Pour les mots terminés par –z, la formation du pluriel entraine une modification ortographique :

El pez            los peces     les poissons
La nariz        las narices   les nez

 

Noms terminés par –s ou –x :

On ajoute –es si la dernière syllabe est accentuée

El interés         los intereses     les intérêts
El fax                   los faxes           les fax

Le nom ne change pas si la dernière syllabe n’est pas accentuée.

El jueves        los jueves    les jeudis
El torax          los torax       les thorax

 

TRADUIRE “ON” EN ESPAGNOL

 

 

 

Le pronom impersonnel français “on” n’a pas d’équivalent en espagnol. Il se traduits de plusieurs façon en fonction du contexte de la phrase :

Par un verbe à la troisième personne du pluriel, lorsqu’il s’agit d’un fait occasionnel ou lorsqu’il signifie « les gens, quelqu’un »

Llaman a la puerta.
On frappe à la porte.

Dicen que va a llover.
On dit qu’il va pleuvoir.


Par se + verbe à la troisième personne du singulier, lorsqu’il s’agit d’une règle ou d’une habitude.

En Chile, se habla español.
Au Chili, on parle espagnol.


Par uno/una + verbe à la troisième personne du singulier

Devant un verbe pronominal
Uno se alegra cuando llegan las vacaciones
On se réjouit quand les vacances arrivent.

Lorsque le COD est précédé d’un possessif
Uno debe cumplir siempre con sus obligaciones.
On doit toujours respecter ses obligations.

Lorsque le sujet est le locuteur
Cuando uno está de vacaciones, quiere divertirse.
Quand on est en vacances, on veut s’amuser.


Par le verbe à la première personne du pluriel quand « on », signifie « nous »

Está enfadada porque no la hemos esperado.
Ella est fâchée parce que nous ne l’avons pas attendue.

 

NOMS MASCULINS ET FÉMININS EN ESPAGNOL

 

 

 

 

Certains noms gardent la même forme, ou modifient simplement leurs terminaisons, au masculin et au féminin. Quelques-uns conservent la même signification, pour d’autres, le changement de genre entraîne une modification du sens.

 

NOMS QUI CHANGENT DE GENRE SANS CHANGER DE FORME

el/la comerciante      le/la commerçant(e)
el/la pianista              le/la pianiste
el/la modelo               le mannequin
el/la mártir                  le/la martyr(e)
el/la cantante             le chanteur/la chanteuse
el/la testigo                le témoin
el/la joven                   le jeune homme/la jeune fille

 

NOMS DE MÉTIERS QUI PRENNENT UNE FORME FÉMININE

Certains noms de métiers qui n’existaient qu’au masculin ont pris une forme féminine :

el médico / la médica            le médecin
el ministro / la ministra         le ministre / la ministre
el autor / la autora                 l’auteur / l’auteure
el profesor / la profesora      le professeur / la professeur
el huésped / la huéspeda     l’hôte / l’hôtesse

 

NOMS QUI CHANGENT DE SENS EN CHANGEANT DE GENRE

el capital    le capital
la capital   la capitale

el cometa    la comète
la cometa    le cerf-volant

el cólera      le choléra
la cólera      la colère

el cura         le curé
la cura         la cure

el parte        le communiqué
la parte        la part

el orden      l’ordre (rangement)
la orden      l’ordre (commandement)

Pour certains mots, le passage du masculin au féminin exprime une différence de taille :

el cubo      le seau
la cuba      la cuve

el charco   la flaque
la charca   la mare

el barco     le bateau
la barca     la barque

 

 

LE GENRE DES NOMS EN ESPAGNOL

 

 

 

 

En espagnol comme en français, tous les noms sont, soit masculins, soit féminins. En général, les noms terminés en –o sont masculins et les noms terminés en –a sont féminins, mais beaucoup d’entre eux ont une autre terminaison.

 

NOMS MASCULINS

Les noms terminés en –o :
El libro       
le livre
El médico  le médecin
El cielo      le ciel
Exceptions : la mano (la main), la foto (la photo), la dinamo (la dynamo)

 Les noms terminés en –or :
El actor    
l’acteur
El calor     la chaleur
El honor    l’honneur
Exceptions : La flor (la fleur), la sor (la religieuse), la labor (la labor).

 Les noms terminés en –aje, -al, -án, -ón
El garaje  
le garage
El canal     le canal
El azafrán  le safran
El limón     le citron

 La plupart des noms terminés en –e, -í, -ú :
El príncipe   
le prince
El jabalí         le sanglier
El menú         le menu

 Les noms de montagnes, de fleuves, de mers :
Los Alpes            
les Alpes
El Ebro                l’Ebre
El Mediterráneo  la Mediterranée

 

 NOMS FÉMININS

 Les noms terminés en –a :
La profesora    
la professeure
La hermana       la sœur
La amiga           l’amie
Exceptions : elles sont nombreuses.
El día (le jour), el poeta (le poète), el alma (l’âme), el mapa (la carte)…

 Les noms terminés en –zón, -ción, -sión :
La razón      
la raison
La canción  la chanson
La pasión    la pasión
Exceptions : el corazón (le cœur), el buzón (la boîte aux lettres)

 Les noms terminés en –dad, -tad :
La bondad  
la bonté
La libertad   la liberté
La amistad   l’amitié

 Les noms terminés en –ez, -iz, -ud
La vejez      la vieillesse
La cicatriz  la cicatrice
La actitud   l’attitude

 

 

 

OMISSION DE L’ARTICLE DÉFINI EN ESPAGNOL

 

 

 

 

En espagnol, il y a plusieurs cas où l’article défini est omis.

Cas où l’article défini ne s’emploie pas en espagnol :

 

– devant les noms de pays utilisés seuls :

El verano próximo,  visitaremos España.
L’été prochain, nous visiterons l’Espagne.

Si le nom est déterminé, l’article apparaît :
La España medieval    L’Espagne médiévale


Exceptions :

Pour certains pays, l’emploi de l’article est facultatif : (la) Argentina L’Argentine, (el) Brazil Le Brésil, (la) China La Chine, (el) Japón Le Japon …

El Salvador est toujours précédé de l’article, qui doit s’écrire avec une majuscule car il fait partie du nom du pays.

Devant les noms de pays au pluriel, l’article est toujours utilisé :
Los  Paises Bajos   Les Pays-Bas
Los Estados Unidos   Les États-Unis

 

– Devant les noms de disciplines scolaires qui suivent les verbes : aprender (apprendre), cursar (étudier), estudiar (étudier), enseñar (enseigner)

Voy a aprender español antes de instalarme en Madrid.
Je vais apprendre l’espagnol avant de m’installer à Madrid.

 

– Devant les noms de services publics et de ministères : Correos (La Poste), Hacienda (le ministère des Finances)…

Tengo que pasar por Correos antes de ir a la oficina.
Je dois passer à La Poste avant d’aller au bureau.

Exception : el ministerio del Interior (Le ministère de l’Intérieur).

 

– Devant les mots : casa (maison), caza (chasse), pesca (pêche), misa (messe), palacio (palais), lorsqu’ils sont compléments de lieu :

María va a misa todos los domingos.
Marie va à la messe tous les dimanches.

Volveremos a casa a las 8.
Nous rentrerons à la maison à 8 heures.

 

– Devant le superlatif relatif placé après le nom.

Es el chico más simpático de la clase.
C’est le garçon le plus sympathique de la classe.

 

– Devant le pronom relatif cuyo (dont)

He hablado con el hombre cuyo hijo se fue a Nueva York.
J’ai parlé à l’homme dont le fils est parti à New-York.

 

 

L’UTILISATION DE “MUCHO” ET DE “MUY »

 

 

 

Le choix  entre « mucho »  ou de « muy » pose parfois un problème aux étudiants d’espagnol. Nous allons voir ce qui les différencie pour savoir comment les utiliser.

MUCHO

 » Mucho  » peut se traduire en français par « beaucoup », mais aussi par « très « .

Il est adverbe lorsqu’il suit un verbe ou précède un adverbe comparatif suivi d’un adjectif,  et dans ce cas, il est invariable :

Juan está cansado porque trabaja mucho.
Jean est fatigué parce qu’il travaille beaucoup.

Estos ejercicios son mucho más fáciles que los de ayer.
Ces exercices sont beaucoup plus faciles que ceux d’hier.

 

Il est adjectif lorsqu’il s’utilise devant un nom, et il s’accorde alors, en genre et en nombre, avec le nom auquel il se rapporte :

Ana tiene muchos amigos
Anne a beaucoup d’amis.

Tenemos muchas ganas de ver esta película.
Nous avons très envie de voir ce film.

 

MUY

«  Muy » est un adverbe  et est donc toujours invariable. Il se traduit en français par « très ».

Il s’emploie devant un adjectif :

Tus amigos son muy simpáticos.
Tes amis sont très sympathiques.


Il s’emploie devant un adverbe non comparatif :

Pedro ha llegado muy tarde.
Pierre est arrivé très tard.

 

L’ARTICLE INDÉFINI EN ESPAGNOL

 

 

Formes de l’article indéfini :

Masculin : un (singulier)       unos (pluriel)
Féminin : una (singulier)       unas (pluriel)

Un libro   un livre                   libros /unos libros  des livres
Una casa   une maison          casas / unas casas   des maisons

Devant un nom féminin commençant par a ou ha toniques, on emploie en général la forme masculine un au lieu de una, mais les deux sont correctes. L’emploi de la forme masculine est cependant préféré.

Un(a)  agua clara  une eau claire
Un(a) hambre canina  une faim de loup

 

Le pluriel de l’article indéfini :

En général devant un nom au pluriel, on ne met pas d’article :

Hay un libro de lengua española sobre la mesa.
Il y a un livre de langue espagnole sur la table.

Hay libros de lengua española sobre la mesa.
Il y a des livres de langue espagnole sur la table.

Les articles  » unos » et  « unas  » bien qu’ils soient les pluriels de « un » et « una », s’emploient dans certains cas:

Devant des noms qui sont toujours au pluriel ou devant des noms d’objets qui vont par paires :
Unos viveres  (des vivres), unas existencias (un stock), unas gafas (des lunettes)…

 Devant des noms suivis d’un adjectif ou devant des adjectifs employés comme noms :

Son unos niños muy inteligentes.
Ce sont des enfants très intelligents.

Sois unas ingenuas.
Vous êtes des ingénues.

 Devant un nom pluriel sujet situé en tête de phrase :

Unas niñas están jugando en el parque.
Des petites filles jouent dans le parc.

Unos policías detuvieron al ladrón.
Des policiers arrêtèrent le voleur.


Devant un numéral pour marquer une approximation :

Eran unos diez.
Ils étaient environ une dizaine.

 

 

L’ARTICLE DÉFINI EN ESPAGNOL

 

 

L’article défini en espagnol s’emploie devant les noms qui représentent des êtres ou des choses qui sont connus ou uniques (comme en français)

Formes de l’article défini :
masculin : el (singulier), los (pluriel)
féminin : la (singulier), las (pluriel)

El libro/los libros     le(s) livre(s)
La noche/las noches    la/les nuit(s)

 

Devant un nom féminin commençant par a et ha toniques, on emploie obligatoirement la forme masculine el au lieu de la pour éviter l’hiatus.

El agua fresca    l’eau fraîche
El habla española  la langue espagnole

Cependant, on utilise l’article la, devant a et ha toniques dans les cas suivants :

 devant un adjectif féminin
La alta montaña   la haute montagne

devant le nom des lettres a et h
La hache  
le h
La a   le a

devant un prénom féminin
La Ana (usage familier)   Anne

devant les noms qui ont la même forme au masculin et au féminin, car l’article est nécessaire pour déterminer le genre
la ánade   la cane     el ánade   le canard
la árabe  l’arabe (femme)    el árabe  l’arabe (homme)

l’article masculin singulier se contracte avec les prépositions a et d :
a + el = al
de + el = del

Voy al cine
Je vais au cinéma

El niño vuelve del colegio
Le petit garçon revient de l’école

À l’écrit, la contraction ne se fait pas avec un nom propre :

Pedro se va a El Escorial
Pierre va à l’Escurial

“La Adoración de los pastores” es una pintura de El Greco
“L’Adoration des bergers »  est une peinture du Greco

 

 

 

 

LES VERBES “HABER” ET “TENER”

 

Les verbes  haber  et  tener  correspondent tous deux, en principe, au verbe avoir français, mais ils peuvent aussi avoir un autre sens.

VERBE   HABER

Il s’utilise comme auxiliaire pour former tous les temps composés

He escrito una carta a mi amiga.
J’ai écrit une lettre à mon amie.

Pedro se ha marchado a Madrid.
Pierre est parti à Madrid.

On emploie toujours « haber » pour former les temps composés, même si en français le verbe se conjugue avec l’auxiliaire « être ».

Son las cartas que he leido.
Ce sont les lettres que j’ai lues.
En espagnol, il n’y a jamais d’accord du participe passé, quelle que soit la position du complément d’objet direct.

 

Il s’emploie à la forme impersonnelle pour exprimer l’existence de quelque chose : hay = il y a

Seul le présent a une forme différente :

Hay mucha gente en la calle.
Il y a beaucoup de monde dans la rue.

Había mucha gente en la calle.
Il y avait beaucoup de monde dans la rue.

 

Il exprime l’obligation lorsqu’il est suivi de : de + infinitif

Hemos de trabajar.
Nous devons travailler.

À la forme impersonnelle, « haber » exprime l’obligation lorsqu’il est suivi de : que + infinitif

Hay que pensar antes de hablar.
Il faut penser avant de parler.

Había que prestar atención para no equivocarse.
Il fallait faire attention pour ne pas se tromper.

 

VERBE   TENER

Il exprime la possession.

Tengo un coche.
J’ai une voiture.

On l’utilise aussi pour exprimer :

L’âge
Tengo veinte años.
J’ai vingt ans.

Des sensations
Tengo calor/frío/hambre…
J’ai chaud/froid/faim…

Des sentiments
Tengo miedo/suerte/razón…
J’ai peur/de la chance/ raison…

Il indique une obligation lorsqu’il est suivi de : que + infinitif

Tienes que estudiar esta lección.
Tu dois étudier cette leçon.

 

“SER” ET “ESTAR” SUIVIS D’UN ADJECTIF

 

 

 Il n’est pas toujours facile, lorsqu’on apprend l’espagnol, de choisir entre  » ser  » et « estar » devant  un adjectif ou un participe passé utilisé comme adjectif.

– Les adjectifs qui expriment une caractéristique fondamentale sont toujours précédés du verbe ser, comme par exemple :
Cierto    certain
Distinto    différent
Evidente    évident
Indudable    indubitable
Posible    possible
Probable    probable

– Les adjectifs qui expriment un état ou un aspect sont toujours précédés de estar, comme par exemple :
Contento    content
Desierto    désert
Enfermo    malade
Hambriento    affamé
Solo    seul
Vacío    vide

– La plupart des adjectifs peuvent être précédés soit de ser, soit de estar, en fonction du sens de la phrase :

Ser bueno    Être bon
Estar bueno    Être en bonne santé 

Ser malo    Être mauvais
Estar malo    Être malade

Ser listo    Être intelligent
Estar listo    Être prêt

Ser atento    Être attentionné
Estar atento    Être attentif

Ser vivo    Être vif
Estar vivo    Être vivant

Ser violento    Être violent
Estar violento    Être mal à l’aise, gêné