LE GENRE DES NOMS EN ESPAGNOL

 

 

 

 

En espagnol comme en français, tous les noms sont, soit masculins, soit féminins. En général, les noms terminés en –o sont masculins et les noms terminés en –a sont féminins, mais beaucoup d’entre eux ont une autre terminaison.

 

NOMS MASCULINS

Les noms terminés en –o :
El libro       
le livre
El médico  le médecin
El cielo      le ciel
Exceptions : la mano (la main), la foto (la photo), la dinamo (la dynamo)

 Les noms terminés en –or :
El actor    
l’acteur
El calor     la chaleur
El honor    l’honneur
Exceptions : La flor (la fleur), la sor (la religieuse), la labor (la labor).

 Les noms terminés en –aje, -al, -án, -ón
El garaje  
le garage
El canal     le canal
El azafrán  le safran
El limón     le citron

 La plupart des noms terminés en –e, -í, -ú :
El príncipe   
le prince
El jabalí         le sanglier
El menú         le menu

 Les noms de montagnes, de fleuves, de mers :
Los Alpes            
les Alpes
El Ebro                l’Ebre
El Mediterráneo  la Mediterranée

 

 NOMS FÉMININS

 Les noms terminés en –a :
La profesora    
la professeure
La hermana       la sœur
La amiga           l’amie
Exceptions : elles sont nombreuses.
El día (le jour), el poeta (le poète), el alma (l’âme), el mapa (la carte)…

 Les noms terminés en –zón, -ción, -sión :
La razón      
la raison
La canción  la chanson
La pasión    la pasión
Exceptions : el corazón (le cœur), el buzón (la boîte aux lettres)

 Les noms terminés en –dad, -tad :
La bondad  
la bonté
La libertad   la liberté
La amistad   l’amitié

 Les noms terminés en –ez, -iz, -ud
La vejez      la vieillesse
La cicatriz  la cicatrice
La actitud   l’attitude

 

 

 

DONNER L’HEURE EN ESPAGNOL

 

 

 

En espagnol, pour demander et donner l’heure, on utilise le verbe « ser » :

Le verbe est toujours au singulier quand on pose la question.
¿Qué hora es ?   Quelle heure est-il?

Lorsqu’on donne l’heure, le verbe se conjugue au singulier pour une heure, et au pluriel à partir de deux heures
Es la una.   Il est une heure.
Son las tres.  Il est trois heures.
Son las diez.  Il est dix heures.

Pour les minutes après l’heure, on utilise « y » devant la quantité  de minutes :
Son las ocho y diez.    Il est huit heures dix.
Son las dos y cuarto.   Il est deux heures et quart.
Son las seis y media.  Il est six heures et demie.

Pour les minutes avant l’heure, on utilise « menos » devant la quantité de minutes :
Son las cinco menos veinte.  Il est cinq heures moins vingt.
Es la una menos cuarto.   
Il est une heure moins le quart.

L’heure pile se dit « en punto »
Son las tres en punto.  
Il est trois heures pile.

Lorsque l’heure n’est pas très précise, on emploie l’expression « y pico » qui signifie « et quelques »
Son las cinco y pico.   Il est cinq heures et quelques.

En espagnol, le système horaire sur 24 heures est utilisé surtout pour les horaires officiels.

Dans le langage courant, on utilise le système sur douze heures et il est souvent nécessaire de préciser le moment de la journée :
Son las nueve de la mañana.   Il est neuf heures du matin.
Son las tres de la tarde.   Il est trois heures de l’après-midi.
Son las diez de la noche.   Il est dix heures du soir.
Es la una de la madrugada.   Il est une heure du matin. (madrugada = temps entre minuit et l’aube).

Es mediodía.   Il est midi.
Es medianoche.   Il est minuit.

 

Quelques expressions avec « hora » :

Poner en hora.   Mettre à l’heure
Pedir hora.    Demander rendez-vous
Dar hora.     Donner rendez-vous
La hora punta.   L’heure de pointe
En su hora.     Le moment venu
Horas extraordinarias.   Heures supplémentaires (travail)
La hora de la verdad.      La minute de vérité.
Tener muchas horas de vuelo.   Avoir de l’expérience.
¡Ya era hora!   Il était temps !
¡A buenas horas mangas verdes !  Trop tard !
No dar ni la hora.   Être avare.

 

 

 

 

 

L’ARTICLE NEUTRE “LO” EN ESPAGNOL

 

 

 

L’article neutre “lo” est un peu particulier. Il ne s’emploie jamais devant un nom commun car tous les substantifs en espagnol sont masculins ou féminins.

Il s’utilise devant des adjectifs et des participes passés, au masculin singulier, ou des adverbes, et leur donne une fonction de nom de sens général ou abstrait.

L’article   “lo” s’utilise dans les cas suivants :

 

Devant un adjectif qualificatif ou un participe passé au masculin singulier :

Es lo único que puedes hacer.
C’est la seule chose que tu puisses faire.

Lo importante es aprobar el examen.
L’important est de réussir à l’examen.

Lo sucedido ayer no tiene importancia.
Ce qui s’est passé hier n’a pas d’importance.

 

Devant un possessif : mí, tuyo, suyo, nuestro…

No me gusta que te metas con lo mío.
Je n’aime pas que tu te mêles de mes affaires.

Lo suyo es la música.
Son domaine, c’est la musique

 

Devant la préposition “de” suivie d’un nom ou d’un adverbe :

Lo de Pedro es increíble.
Ce qui arrive à Pierre est incroyable.

Voy a contarte lo de ayer.
Je vais te raconter ce qui est arrivé hier.

 

« Lo » précédé de la préposition “a” et suivi d’un nom propre ou d’un adjectif signifie  “à la façon de ” :

Está peinado a lo Cristiano Ronaldo.
Il est coiffé à la façon de Cristiano Ronaldo.

Tomó esta decisión a lo loco.
Il a pris cette décision sans réfléchir.

 

“Lo” suivi de “que” et d’un verbe conjugué ou de “de”  + un infinitif :

Lo que dices es interesante.
Ce que tu dis est intéressant.

Lo de viajar de noche no me gusta mucho.
L’idée de voyager la nuit, ne me plait pas beaucoup.

 

“Lo que” devant un nom ou un pronom signifie “comme ”, “la même chose” :

María hace lo que tú.
Marie fait comme toi.

 

“Lo” suivi d’un adjectif ou d’un adverbe + que :

¡No te puedes imaginar lo simpáticas* que son las amigas de María!
Tu ne peux pas imaginer combien les amies de Marie sont sympathiques !
* Dans ce cas « lo » est quantitatif et l’adjectif s’accorde avec le nom

¡Sabes lo mucho que te aprecio!
Tu sais combien je t’apprécie !

 

OMISSION DE L’ARTICLE DÉFINI EN ESPAGNOL

 

 

 

 

En espagnol, il y a plusieurs cas où l’article défini est omis.

Cas où l’article défini ne s’emploie pas en espagnol :

 

– devant les noms de pays utilisés seuls :

El verano próximo,  visitaremos España.
L’été prochain, nous visiterons l’Espagne.

Si le nom est déterminé, l’article apparaît :
La España medieval    L’Espagne médiévale


Exceptions :

Pour certains pays, l’emploi de l’article est facultatif : (la) Argentina L’Argentine, (el) Brazil Le Brésil, (la) China La Chine, (el) Japón Le Japon …

El Salvador est toujours précédé de l’article, qui doit s’écrire avec une majuscule car il fait partie du nom du pays.

Devant les noms de pays au pluriel, l’article est toujours utilisé :
Los  Paises Bajos   Les Pays-Bas
Los Estados Unidos   Les États-Unis

 

– Devant les noms de disciplines scolaires qui suivent les verbes : aprender (apprendre), cursar (étudier), estudiar (étudier), enseñar (enseigner)

Voy a aprender español antes de instalarme en Madrid.
Je vais apprendre l’espagnol avant de m’installer à Madrid.

 

– Devant les noms de services publics et de ministères : Correos (La Poste), Hacienda (le ministère des Finances)…

Tengo que pasar por Correos antes de ir a la oficina.
Je dois passer à La Poste avant d’aller au bureau.

Exception : el ministerio del Interior (Le ministère de l’Intérieur).

 

– Devant les mots : casa (maison), caza (chasse), pesca (pêche), misa (messe), palacio (palais), lorsqu’ils sont compléments de lieu :

María va a misa todos los domingos.
Marie va à la messe tous les dimanches.

Volveremos a casa a las 8.
Nous rentrerons à la maison à 8 heures.

 

– Devant le superlatif relatif placé après le nom.

Es el chico más simpático de la clase.
C’est le garçon le plus sympathique de la classe.

 

– Devant le pronom relatif cuyo (dont)

He hablado con el hombre cuyo hijo se fue a Nueva York.
J’ai parlé à l’homme dont le fils est parti à New-York.

 

 

L’UTILISATION DE “MUCHO” ET DE “MUY »

 

 

 

Le choix  entre « mucho »  ou de « muy » pose parfois un problème aux étudiants d’espagnol. Nous allons voir ce qui les différencie pour savoir comment les utiliser.

MUCHO

 » Mucho  » peut se traduire en français par « beaucoup », mais aussi par « très « .

Il est adverbe lorsqu’il suit un verbe ou précède un adverbe comparatif suivi d’un adjectif,  et dans ce cas, il est invariable :

Juan está cansado porque trabaja mucho.
Jean est fatigué parce qu’il travaille beaucoup.

Estos ejercicios son mucho más fáciles que los de ayer.
Ces exercices sont beaucoup plus faciles que ceux d’hier.

 

Il est adjectif lorsqu’il s’utilise devant un nom, et il s’accorde alors, en genre et en nombre, avec le nom auquel il se rapporte :

Ana tiene muchos amigos
Anne a beaucoup d’amis.

Tenemos muchas ganas de ver esta película.
Nous avons très envie de voir ce film.

 

MUY

«  Muy » est un adverbe  et est donc toujours invariable. Il se traduit en français par « très ».

Il s’emploie devant un adjectif :

Tus amigos son muy simpáticos.
Tes amis sont très sympathiques.


Il s’emploie devant un adverbe non comparatif :

Pedro ha llegado muy tarde.
Pierre est arrivé très tard.

 

LES PRONOMS PERSONNELS SUJETS EN ESPAGNOL

 

 

 

FORME DES PRONOMS PERSONNELS

1ère pers. du singulier :       yo

2e pers. du singulier :       

3e pers. du singulier :        él, ella, usted, ello*

1ère pers. du pluriel :         nosotros, nosotras

2e pers. du pluriel :            vosotros, vosotras

3e pers. du pluriel :            ellos, ellas, ustedes

 

OMISSION DES PRONOMS PERSONNELS

La plupart du temps, les pronoms personnels sujets sont omis car la terminaison du verbe suffit à identifier la personne.

Si nous prenons comme exemple le verbe  « cantar » au présent de l’indicatif, nous pouvons constater que les terminaisons sont différentes pour chaque personne :

Yo                                    canto

Tú                                    cantas

Él/ella/usted                 canta

Nosotros/nosotras      cantamos

Vosotros/vosotras      cantáis

Ellos/ellas/ustedes     cantan

 

UTILISATION DU PRONOM PERSONNEL SUJET

On utilise cependant le pronom personnel:

– pour éviter une ambigüité sur le sujet, ou pour distinguer le masculin ou le féminin

Él/ elle canta
Il/elle chante

Hace falta que (él/ella/usted) venga
Il faut qu’il/elle vienne.
Il faut que vous veniez

– pour marquer l’insistance

Yo no acepto estas condiciones.
Moi, je n’accepte pas ces conditions.

Él ha llegado el primero.
Lui, il est arrivé le premier

 

 

 

L’ARTICLE INDÉFINI EN ESPAGNOL

 

 

Formes de l’article indéfini :

Masculin : un (singulier)       unos (pluriel)
Féminin : una (singulier)       unas (pluriel)

Un libro   un livre                   libros /unos libros  des livres
Una casa   une maison          casas / unas casas   des maisons

Devant un nom féminin commençant par a ou ha toniques, on emploie en général la forme masculine un au lieu de una, mais les deux sont correctes. L’emploi de la forme masculine est cependant préféré.

Un(a)  agua clara  une eau claire
Un(a) hambre canina  une faim de loup

 

Le pluriel de l’article indéfini :

En général devant un nom au pluriel, on ne met pas d’article :

Hay un libro de lengua española sobre la mesa.
Il y a un livre de langue espagnole sur la table.

Hay libros de lengua española sobre la mesa.
Il y a des livres de langue espagnole sur la table.

Les articles  » unos » et  « unas  » bien qu’ils soient les pluriels de « un » et « una », s’emploient dans certains cas:

Devant des noms qui sont toujours au pluriel ou devant des noms d’objets qui vont par paires :
Unos viveres  (des vivres), unas existencias (un stock), unas gafas (des lunettes)…

 Devant des noms suivis d’un adjectif ou devant des adjectifs employés comme noms :

Son unos niños muy inteligentes.
Ce sont des enfants très intelligents.

Sois unas ingenuas.
Vous êtes des ingénues.

 Devant un nom pluriel sujet situé en tête de phrase :

Unas niñas están jugando en el parque.
Des petites filles jouent dans le parc.

Unos policías detuvieron al ladrón.
Des policiers arrêtèrent le voleur.


Devant un numéral pour marquer une approximation :

Eran unos diez.
Ils étaient environ une dizaine.

 

 

L’ARTICLE DÉFINI EN ESPAGNOL

 

 

L’article défini en espagnol s’emploie devant les noms qui représentent des êtres ou des choses qui sont connus ou uniques (comme en français)

Formes de l’article défini :
masculin : el (singulier), los (pluriel)
féminin : la (singulier), las (pluriel)

El libro/los libros     le(s) livre(s)
La noche/las noches    la/les nuit(s)

 

Devant un nom féminin commençant par a et ha toniques, on emploie obligatoirement la forme masculine el au lieu de la pour éviter l’hiatus.

El agua fresca    l’eau fraîche
El habla española  la langue espagnole

Cependant, on utilise l’article la, devant a et ha toniques dans les cas suivants :

 devant un adjectif féminin
La alta montaña   la haute montagne

devant le nom des lettres a et h
La hache  
le h
La a   le a

devant un prénom féminin
La Ana (usage familier)   Anne

devant les noms qui ont la même forme au masculin et au féminin, car l’article est nécessaire pour déterminer le genre
la ánade   la cane     el ánade   le canard
la árabe  l’arabe (femme)    el árabe  l’arabe (homme)

l’article masculin singulier se contracte avec les prépositions a et d :
a + el = al
de + el = del

Voy al cine
Je vais au cinéma

El niño vuelve del colegio
Le petit garçon revient de l’école

À l’écrit, la contraction ne se fait pas avec un nom propre :

Pedro se va a El Escorial
Pierre va à l’Escurial

“La Adoración de los pastores” es una pintura de El Greco
“L’Adoration des bergers »  est une peinture du Greco

 

 

 

 

L’ACCENT TONIQUE EN ESPAGNOL II

 

 

 

En général, l’accent tonique en espagnol tombe sur l’une des trois dernières syllabes.

En fonction des règles d’accentuation (voir https://www.lespagneincontournable.com/2018/01/11/laccent-tonique-en-espagnol-i/), lorsque les mots changent de forme, l’accent tonique peut se déplacer ou se maintenir, et doit être écrit ou non.

– Lorsqu’il y a une enclise de pronoms (c’est-à dire lorsque les pronoms sont soudés aux verbes), l’accent tonique se maintient sur la syllabe tonique du verbe.
Dame el libro    Donne-moi le livre
Dámelo              Donne-le moi
Dígaselo             Dîtes-le-lui

– Pour les adverbes formés à partir d’un adjectif auquel on a ajouté le suffixe –mente, l’accent tonique se maintient sur la syllabe tonique de l’adjectif, mais il se trouve aussi sur la syllabe –men. Ces adverbes ont donc deux accents toniques.
Lento   (lent)                        ⇒   lentamente   (lentement)
Pobre    (pauvre)                      pobremente   (pauvrement)
Estético   (esthétique)            estéticamente   (esthétiquement). 

– Lorsqu’on ajoute un suffixe à un nom ou à un adjectif, l’accent tonique se place sur le suffixe
Un paquete    (un paquet)             un paquetito    (un petit paquet)
Un soltero     (un célibataire)        un solterón    (un vieux garçon)
Ágil   (agile)                                     agilísimo   (très agile)
Una flecha   (une flèche)             ⇒   un flechazo   (un coup de foudre).

– L’accent écrit est aussi utilisé pour distinguer certains homonymes, comme par exemple :
De, préposition (de               ≠   1e personne subjonctif verbe dar (Donner)
El, article (le)                             él, pronom personnel (il, lui)
Mas, conjonction (mais)     ≠   más, adverbe   (plus)
Aun, adverbe   (même)            aún, adverbe   (encore)

 

– Les adverbes, les locutions, les pronoms ont un accent écrit seulement lorsqu’ils sont interrogatifs ou exclamatifs.

¿Cuándo iremos a la playa?
Quand irons-nous à la plage ?

Llovía mucho cuando salí del trabajo
Il pleuvait beaucoup quand je suis sorti du travail.

¿Qué ha dicho tu amigo?
Qu’a dit ton ami?

Ha dicho que vendrá a las ocho.
Il a dit qu’il viendra à huit heures.

¿A quién pertenece este abrigo?
À qui appartient ce manteau ?

Marcos es el amigo de quien te hablé ayer.
Marc est l’ami dont je t’ai parlé hier.

 

 

L’ACCENT TONIQUE EN ESPAGNOL I

 

 

En espagnol, chaque mot de plus d’une syllabe, a une syllabe tonique, c’est-à-dire qui se distingue par une émission de voix plus forte.

La place de cet accent tonique obéit aux règles suivantes :

les mots terminés par une voyelle, un –n ou un –s, ont l’accent tonique sur l’avant-dernière syllabe :

un hombre     un homme
una casa         une maison
perdonan        ils/elles pardonnent
los viajes        les voyages

Ces mots ne portent pas d’accent écrit.

 

Les mots terminés par une consonne (sauf –n ou –s) ont l’accent tonique sur la dernière syllabe :

la pared     le mur
el perfil       le profil
la nariz       le nez
un alfiler     une épingle

Ces mots ne portent pas d’accent écrit.

 

Les mots qui n’obéissent pas à ces deux règles et sont accentués sur une autre syllabe portent un accent écrit, « la tilde » en espagnol, (semblable à l’accent aigu français) sur la voyelle tonique :

unpiz     un crayon
una canción   une chanson
el perdón     le pardon
un chófer     un chauffeur

En conséquence, les mots dont l’accent tonique se trouve sur l’avant-avant-dernière syllabe portent toujours un accent écrit :

un jaro     un oiseau
un alisis    une analyse
un gimen   un régime