LE PARTICIPE PASSÉ EN ESPAGNOL

 

 

 

La formation du participe passé

En espagnol, le participe passé se forme à partir du radical du verbe à l’infinitif auquel on ajoute les terminaisons :

-ado pour les verbes terminés en -ar
-ido pour les verbes terminés en -ir

cantar   →   cantado
leer       →   leído
subir    →    subido

 

L’emploi du participe passé

Avec l’auxiliaire haber, le participe passé forme les temps composés de la voix active et est toujours invariable.

María ha recibido una carta.
Marie a reçu une lettre.

En espagnol, le verbe haber est le seul auxiliaire de la voix active.

El tren ha llegado a la estación de Madrid.
Le train est arrivé à la gare de Madrid.

Le participe passé n’est jamais séparé du verbe haber :
Hoy, hemos andado mucho.
Aujourd’hui, nous avons beaucoup marché.

Avec les auxiliaires ser et estar, le participe passé s’accorde toujours avec le sujet.
Los niños están dormidos.
Les enfants dorment.

Marta está sentada en una silla.
Marthe est assise sur une chaise.

Avec un semi-auxiliaire, il s’accorde toujours avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.
Pedro lleva escrita la mitad de la redacción.
Pierre a écrit la moitié de la rédaction.

Le participe passé peut aussi avoir une valeur d’adjectif, s’il n’est pas employé avec haber.
Pablo estaba emocionado cuando recibió el primer premio.
Paul était ému lorsqu’il a reçu le premier prix.

 

Les participes passés irréguliers

Quelques verbes réguliers ont un participe passé irrégulier, comme, par exemple :

abrir (ouvrir)              →    abierto
escribir (écrire)         →    escrito
describir (décrire)     →    descrito
proveer (fournir)        →    provisto
romper (casser)        →     roto

Certains verbes irréguliers ont aussi un participe passé irrégulier :

volver  (revenir)       →   vuelto
decir   (dire)             →   dicho
hacer  (faire)            →   hecho
poner  (mettre)         →   puesto
ver (voir)                   →   visto 

Un certain nombre de verbes ont deux participes passés, une forme régulière et une forme irrégulière. En voici quelques exemples :

despertar  (réveiller)   → despertado et despierto
hartar  (lasser)            → hartado et harto
freir  (freir)                   → freído et frito
prender  (prendre)       → prendido et preso
incluir  (incluir)             → incluido et incluso 

En général, lorsqu’un verbe a deux  participes passés, le participe régulier s’emploie avec les auxiliaires haber, ser et estar pour former les temps composés.
Hoy, nos hemos despertado a las 8.
Aujourd’hui, nous nous sommes réveillés à 8 heures.

La forme irrégulière est utilisée dans presque tous les cas comme adjectif.
Los niños están despiertos.
Les enfants sont réveillés.

 Han comido patatas fritas
Ils ont mangé des pommes de terre frites. 

 

LE CLIMAT EN ESPAGNOL

 

 

¿QUÉ TIEMPO HACE?

Pour parler du temps en espagnol, on utilise les verbes hacer et haber conjugués à la 3ème personne du singulier.

Hoy hace bueno, pero ayer hubo una tormenta.
Aujourd’hui il fait beau, mais hier il y a eu un orage.

Según el parte meteorológico, mañana hará sol.
D’après le bulletin météorologique, demain il y aura du soleil.

El invierno pasado, hizo mucho frío.
L’hiver dernier, il a fait très froid.

Hace malo desde ayer.
Il fait mauvais depuis hier.

Les verbes qui font référence aux phénomènes météorologiques sont défectifs.

Ayer nevó.  Hier il a neigé.
 ¿Qué tiempo hace hoy?    Quel temps fait-il aujourd’hui ?
 Hoy está lloviendo y granizando.   Aujourd’hui il pleut et il grêle.

 

EXPRESSIONS

Llueve a cántaros*.
Llueve a mares.
Il pleut à verse.

Hace un tiempo de perros.
Il fait un temps de chien.

Caen chuzos* de punta.
Il pleut des cordes.

Hace un frío que pela*.
Il fait un froid de canard.

Hace un sol de justicia.
Il y a un soleil de plomb.

*un cántaro : une cruche
*un chuzo : une pique
*pelar : peler

 

VOCABULAIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE MODE CONDITIONNEL EN ESPAGNOL

 

 

 

Le conditionnel présent en espagnol se forme à partir de l’infinitif du verbe auquel on ajoute les terminaisons : -ía, -ías, -ía, -íamos, -íais, -ían (qui sont celles de l’imparfait de l’indicatif du verbe haber)

Les terminaisons sont les mêmes pour les trois groupes de verbes.

Verbe en -ar
cantar
Verbe en -er
comer
Verbe en -ir
subir
cantaría
cantarías
cantaría
cantaríamos
cantaríais
cantarían
comería
comerías
comería
comeríamos
comeríais
comerían
subiría
subirías
subiría
subiríamos
subiríais
subirán

 Les verbes irréguliers ont les mêmes terminaisons que les verbes réguliers, cependant ils ne se forment pas à partir de l’infinitif mais, comme pour le futur, à partir du radical du verbe :

decir  (dire)            diría
hacer  (faire)           haría
haber  (aux. avoir)  habría
tener  (avoir)            tendría
poder  (pouvoir)       podría
poner  (mettre)         pondría
querer  (vouloir)       querría
valer  (valoir)           valdría
venir   (venir)           →  vendría

Le conditionnel passé se forme avec l’auxiliaire haber au conditionnel présent + le participe passé du verbe conjugué.

habría cantado (j’aurais chanté), habrías cantado (tu aurais chanté)
habría comido, habrías comido
habría subido, habrías subido

Le mode conditionnel exprime un fait dont la réalisation dépend d’un autre fait qui en est la condition.

Au conditionnel présent, il s’agit d’une action qui se réaliserait dans le présent ou dans le futur si une condition déterminée était remplie.
Si tuviera dinero, compraría esta casa.
Si j’avais de l’argent, j’achèterais cette maison.

Au conditionnel passé, il s’agit d’une action qui se serait réalisée dans le passé si une condition déterminée avait été remplie.
Si hubiera tenido dinero, habría comprado esta casa.
Si j’avais eu de l’argent, j’aurais acheté cette maison.

 

 

LA FORMATION DU FUTUR EN ESPAGNOL

 

 

Le futur simple (futuro simple) en espagnol se forme à partir de l’infinitif du verbe auquel on ajoute les terminaisons : -é, -ás, -á, -emos, -éis, -án (qui correspondent à l’indicatif présent de l’auxiliaire haber).

Les terminaisons sont les mêmes pour les trois groupes de verbes.

 

Verbe en -ar
cantar
Verbe en -er
comer
Verbe en -ir
subir
cantaré
cantarás
cantará
cantaremos
cantaréis
cantarán
comeré
comerás
comerá
comeremos
comeréis
comerán
subiré
subirás
subirá
subiremos
subiréis
subirán

 

Les verbes irréguliers ont les mêmes terminaisons que les verbes réguliers, mais ils ne se forment pas à partir de l’infinitif. En voici quelques exemples :

haber (aux. avoir) : le radical irrégulier est habr-
habré, habrás, habrá, habremos, habréis, habrán

poner (mettre) : le radical irrégulier est pondr
pondré, pondrás, pondrá, pondremos, pondréis, pondrán

tener (avoir) : le radical irrégulier  est tendr-
tendré, tendrás, tendrá, tendremos, tendréis, tendrán

venir (venir) : le radical irrégulier est vendr-
vendré, vendrás, vendrá, vendremos, vendréis, vendrán

 

Le futur antérieur (futuro perfecto) se forme avec l’auxiliaire haber conjugué au futur de l’indicatif, suivi du participe passé du verbe :
habré cantado, habrás cantado, habrá cantado, habremos cantado, habréis cantado, habrán cantado.
habré comido, habrás comido…
habré subido, habrás subido…

 

Le futur du subjonctif ne s’emploie plus dans la langue courante. On le trouve très peu dans la langue littéraire, mais il est encore utilisé dans les textes juridiques et les codes de commerce.
Il est formé à partir de la 3e personne du pluriel du passé simple.

Pour les verbes en -ar :
radical du verbe + a + -re, -res, -re, -remos, -reis, -ren
cantare, cantares, cantare, cantáremos, cantareis, cantaren

Pour les verbes en -er et -ir :
radical du verbe + ie + -re, -res, -re, -remos, -reis, -ren
comiere, comieres, comiere, comiéremos, comiereis, comieren
subiere, subieres, subiere, subiéremos, subiereis, subieren

 

 

 

LA JOURNÉE DE LA LANGUE ESPAGNOLE

 

 

La journée de la langue espagnole se célèbre tous les ans, le 23 avril.

En 2010, l’ONU a décidé d’organiser une journée de la langue pour chacune des six langues officielles qu’elle a adoptées et qui sont : le français, l’espagnol, l’anglais, le chinois, l’arabe et le russe. L’objectif de ces journées est la célébration de la diversité linguistique.

Miguel de Cervantes – retrato atribuido a Juan de Jáuregui

Le 23 avril a été choisie pour la langue espagnole car c’est la date anniversaire de la mort de Miguel de Cervantes en1616.

La journée de la langue anglaise se déroule le même jour car, curieusement, c’est aussi la date du décès de William Shakespeare.

La langue espagnole est officielle dans vingt pays. Elle est présente sur les cinq continents. C’est une des plus parlées au monde et elle est la langue maternelle de 586 millions de personnes.

Le but de cette journée est de faire connaître au monde la richesse de l’espagnol et son histoire.

En Colombie, la journée de célébration de l’Espagnol existe depuis le 23 avril1938.

Le 23 avril est aussi la journée mondiale du livre.

Don quijote – primeras ediciones- Museo del Prado – Foto Miguelazo84 – Wikipedia

En Espagne, de nombreuses activités culturelles sont organisées, comme la lecture ininterrompue du livre de Cervantes, « Don quichotte », tout au long de la journée par plusieurs poètes, écrivains ou acteur, ainsi que de nombreuses expositions, des conférences, des colloques…

C’est est également la date de la remise du prix Miguel de Cervantes décerné à un écrivain pour l’ensemble de son œuvre. La cérémonie présidée par le roi et la reine, se déroule dans l’amphithéâtre de l’université d’Alcala de Henares, ville natale l’auteur de « L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche ».

 

 

LE PASSÉ SIMPLE EN ESPAGNOL

 

 

 

Cine Capitol – Madrid – foto Edescas2 – wikipedia

 

Contrairement au français où il est employé surtout en littérature, le passé simple, « el pretérito perfecto simple o pretérito indefinido », s’utilise en espagnol dans la langue quotidienne.

Ayer fuimos al cine.    Passé simple
Hier, nous sommes allés au cinéma.   Passé composé

 

VERBES RÉGULIERS

 

FORMATION DU PASSÉ SIMPLE

Pour les verbes en -ar :
radical du verbe + -é / -aste / -ó / -amos / -asteis / -aron

Pour les verbes en -er et -ir :
Radical du verbe + -í / -iste / -ió / -imos / -isteis / -ieron

 

CANTAR COMER SUBIR
canté
cantaste
cantó
cantamos
cantaste
cantaron
comí
comiste
comió
comimos
comisteis
comieron
subí
subiste
subió
subimos
subisteis
subieron

La première personne du pluriel du passé simple des verbes en -ar et en -ir, a la même forme qu’au présent de l’indicatif :
cantamos  = nous chantons (présent de l’indicatif), mais aussi nous chantâmes (passé simple de l’indicatif)

Elle est différente pour les verbes en -er :
comemos  = nous mangeons (présent de l’indicatif)
comimos  = nous mangeâmes (passé simple de l’indicatif) 

Les accents ont aussi une grande importance car ils permettent de distinguer le temps, la personne ou le mode du verbe :
cante = première et troisième personne  du singulier du présent du subjonctif .
canté = première personne du singulier du passé simple
canto = première personne du singulier du présent de l’indicatif.
cantó = troisième personne du singulier du passé simple.

 

VERBES IRRÉGULIERS

 

Le participe passé a de nombreuses irrégularités qui ne suivent aucune règle. En voici quelques exemples :

Le participe passé irrégulier peut présenter :

des changements de conjugaison ;
dar (donner) : di, diste, dio, dimos, disteis, dieron (di et dio n’ont pas d’accent)
Les verbes irréguliers n’ont pas d’accent au passé simple.

des changements de radical ;
ser (être) : fui, fuiste, fue, fuimos, fuisteis, fueron
ir (aller) : : fui, fuiste, fue, fuimos, fuisteis, fueron

ser et ir ont la même conjugaison au passé simple.

des changements de radical et de conjugaison ;
decir (dire) : dije, dijiste, dijo, dijimos, dijisteis, dijeron
andar (marcher) : anduve, anduviste, anduvo, anduvimos, anduvisteis, anduvieron
saber (savoir) : supe, supiste, supo, supimos, supisteis, supieron
querer (vouloir) : quise, quisiste, quiso, quisimos, quisisteis, quisieron
traer (apporter) : traje, trajiste, trajo, trajimos, trajisteis, trajeron
traducir (traduire) : traduje, tradujiste, tradujo, tradujimos, tradujisteis, tradujeron

 

LES COULEURS EN ESPAGNOL

 

 

Los colores

 

  

 

 

 

 

 

 

El color                     la couleur
blanco                      blanc
negro                        noir
gris                            gris
marrón                      marron
rosa                           rose
granate                     grenat
beige o beis             beige
burdeos                    bordeaux
turquesa                   turquoise
claro                          clair
oscuro                       foncé 

Les adjectifs de couleur s’accordent en genre et en nombre avec les noms qu’ils qualifient sauf si le mot existe aussi en tant que substantif et dans ce cas ils sont invariables.
Donc, les adjectifs : añil, rosa, burdeos, beige, naranja, turquesa, violeta sont invariables

Las blusas rojas         Les chemisiers rouges
Los vestidos rosa      Les robes roses

 

Quelques expressions :

 Una película en blanco y negro
Un film en noir et blanc 

Estar sin blanca
Être fauché

Ponerse negro fam
Agacer

Poner verde (a alguién)
Critiquer (quelqu’un)

Ponerse morado
Se goinfrer

Ponerse rojo
Rougir 

Vérselas negras fam
En baver

 

 

 

 

 

 

                 

 

LA CONSTRUCTION PRONOMINALE EN ESPAGNOL

 

 

 

La forme pronominale est très utilisée en espagnol.

Elle entraîne parfois une modification du sens du verbe.

 

La forme pronominale peut changer le sens du verbe :

acordar                     →      acordarse
convenir de                         se rappeler

conducir                   →      conducirse
conduire                              se conduire

dirigir                        →      dirigirse
diriger                                  se diriger (aller vers)

negar                        →       negarse
nier                                      refuser

saltar                        →       saltarse (la ley…)
sauter                                  enfreindre

empeñar                   →      empeñarse
Mettre en gage                   s’obstiner

fijar                           →       fijarse
fixer                                     se rendre compte de

llevar                        →       llevarse
porter                                   emporter, voler

 

La forme pronominale peut renforcer le sens du verbe :

Elle peut mettre en relief l’effort ou la volonté du sujet.

callar                    →        callarse
Faire taire                         se taire

retrasar              →          retrasarse
retarder                            être en retard                          

 salir                     →         salirse
sortir                                 abandonner (une réunion)

 

La forme pronominale peut indiquer une action qui commence :

dormir           →      dormirse
Dormir                     s’endormir

Volar              →      volarse
Voler                        s’envoler

Ir                    →       irse
Aller                         s’en aller

 

Les espagnols préfèrent souvent la construction pronominale,  même si elle n’est pas nécessaire et si elle ne change pas vraiment le sens de la phrase. Cependant la forme pronominale indique souvent une intention ou une insistance alors que la forme non pronominale se limite simplement a enoncer un fait.

Pablo se ha gastado todo el dinero.
Pablo ha gastado todo el dinero.
Paul a dépensé tout l’argent.

No me lo creo.
No lo creo.
Je n’y crois pas.

Este niño se pasó toda la tarde delante del ordenador.
Este niño pasó toda la tarde delante del ordenador.
 Cet enfant a passé tout son après-midi devant l’ordinateur.

 

 

 

 

LES VERBES PRONOMINAUX EN ESPAGNOL

 

 

En espagnol, comme en français, les verbes pronominaux se construisent avec un pronom personnel complément qui représente la même personne que le sujet.

En espagnol ces pronoms sont :
me, te, se, nos, os, se.

(Yo) me levanto.
Je me lève.

(Ella) se peina.
Elle se coiffe.

(Nosotros) nos vamos.
Nous partons.

Les pronoms se placent avant le verbe à tous les temps sauf à l’impératif, au gérondif et à l’infinitif où il y a enclise :

¡Es tarte, levántate !
Il est tard, lève-toi !

Quejándote, no vas a solucionar el problema.
En te plaignant, tu ne vas pas résoudre le problème.

Pablo ha venido a vernos.
Paul est venu nous voir.

Les constructions pronominales peuvent avoir :

Un sens réfléchi : le sujet et l’objet de l’action coïncident.
Todas las mañanas, Pablo se levanta temprano.
Tous les matins, Paul se lève tôt.

Un sens réciproque : deux ou plusieurs sujets agissent l’un sur l’autre ou les uns sur les autres.
Pablo y Pedro se saludan.
Paul et Pierre se saluent.

Un grand nombre de verbes n’existent qu’avec la construction pronominale comme, par exemple :
abstenerse      s’abstenir
arrepentirse    se repentir
atreverse         oser
obstinarse       s’obstiner
fugarse            s’enfuir
quejarse          se plaindre

D’autres existent sous les deux formes :
hallar et hallarse              (se) trouver
llamar et llamarse            (s’)appeler
levantar et levantarse     (se) lever

 

Attention !
Certains verbes qui sont pronominaux en espagnol ne le sont pas forcément en français et réciproquement :

atreverse       oser
acobardarse  avoir peur
despedirse     prendre congé 

recordar        se rappeler
desconfiar     se méfier
descansar     se reposer 

 

 

 

 

EXPRESSIONS AVEC “PARA” ET “POR”

 

 

Les prépositions para et por s’utilisent dans de nombreuses expressions. En voici quelques-unes qu’il faut connaître absolument.

EXPRESSIONS AVEC PARA

¡No es para tanto! Il ne faut pas exagérer !
Para que lo sepas. Pour que tu le saches.
Y para colmo. Et par-dessus le marché…
Para siempre. Pour toujours.
Para entonces. À l’époque.
No da para más. C’est trop juste.
No valer para. Ne pas être capable
Para variar. Pour changer.

 

EXPRESSIONS AVEC POR

Por lo tanto. Par conséquent.
Por ahora. Pour l’instant.
Por completo. Complètement.
Por de pronto. Pour le moment.
Por si acaso. Pour le cas où.
Por lo general. En général.
Por lo demás. Quant au reste.
Por lo visto. Apparemment.
Por casualidad. Par hasard.
Por otro lado. D’autre part.
Por lo menos. Au moins.
Por fin. Enfin.
Por todo lo alto. En grande pompe.
Por cierto. Au fait.
Por las buenas. De bon gré
Por las malas. Par obligation
Estar por (algo, alguién). Être en faveur de (Quelque chose, quelqu’un).