LES VERBES IRRÉGULIERS ESPAGNOLS II

 

 

Voici d’autres irrégularités des verbes espagnols :

 

VERBES IRRÉGULIERS EN  –ACER, -ECER, -OCER, -UCIR

Dans la plupart des verbes terminés en -acer, -ecer, -ocer, -ucir, on ajoute un z devant le c de la dernière syllabe du radical devant a et o, à la première personne du singulier du présent de l’indicatif, au présent du subjonctif, à la troisième personne du singulier et aux première et troisième personnes du pluriel de l’impératif :

Verbe conocer (connaître)
Indicatif présent : conozco, conoces, conoce, conocemos conocéis, conocen
Subjonctif présent : conozca, conozcas, conozca, conozcamos, conozcáis, conozcan
Impératif : conoce, conozca (Vd), conozcamos, conoced, conozcan (Vds)

Ainsi se conjuguent : nacer, crecer, lucir…

Les verbes terminés en –ducir  ont une irrégularité supplémentaire au passé simple de l’indicatif et à l’imparfait du subjonctif

Verbe traducir  (traduire)
Indicatif passé simple : traduje, tradujiste, tradujo, tradujimos tradujisteis, tradujimos
Subjonctif imparfait : tradujese, tradujeses, tradujese, tradujesemos, tradujeseis, tradujesen  (tradujera, tradujeras…)

Autres verbes : conducir (conduire), reducir (réduire)

 

VERBES IRRÉGULIERS EN –UIR

Les verbes irréguliers terminés en –uir  prennent un y entre le radical et les terminaisons dont la première lettre est un a, un e ou un o, aux trois personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel de l’indicatif présent, au subjonctif présent et à l’impératif sauf la deuxième personne du pluriel

Verbe huir (fuir)
Indicatif présent : huyo, huyes, huye, huímos, huis, huyen
Subjonctif présent : huya, huyas, huya, huyamos, huyáis, huyan
Impératif : huye, huya (Vd), huyamos, huid, huyan (Vds)

Autres verbes : concluir (conclure), influir(enfluencer)…

 

LES VERBES IRRÉGULIERS INDÉPENDANTS

Ce sont des verbes très irréguliers,  d’un usage fréquent et qu’il faudra donc apprendre par cœur. Nous les aborderons prochainement. En voici la liste :

Andar (marcher), caber (contenir),  caer (tomber), dar (donner), decir (dire), estar (être), haber (avoir), hacer (faire), ir (aller), oír (entendre), poder (pouvoir), poner (mettre), querer (vouloir), saber (savoir), salir (sortir), ser (être), tener (avoir), traer (apporter), valer (valoir), venir (venir), ver (voir).

 

 

 

LES VERBES IRRÉGULIERS ESPAGNOLS I

 

 

Les verbes irréguliers sont nombreux en espagnol. Ce sont des verbes qui présentent des modifications du radical dans leur conjugaison, en fonction du temps ou de la personne.

 

LES VERBES IRRÉGULIERS À DIPHTONGUE

Un verbe à diphtongue est un verbe dont la voyelle du radical se transforme en diphtongue, c’est-à-dire en deux voyelles qui conservent chacune leur son.

Cette transformation a lieu aux trois personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel des présents de l’indicatif et du subjonctif ainsi qu’à l’impératif à la deuxième personne du singulier (tú) et aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel (usted et ustedes).

Voici quelques exemples :

Diphtongaison e en ie
Verbe pensar (penser)
Indicatif présent : pienso, piensas, piensa, pensamos, pensáis, piensan
Subjonctif présent : piense, pienses, piense,  pensemos, penséis, piensen
Impératif : piensa, piense (Vd) , pensemos, pensad, piensen (Vds)

Ainsi se conjuguent : cerrar (fermer), despertar (réveiller), empezar (commencer), defender (défendre), perder (perdre), sentir (sentir)

Diphtongaison de o en ue
Verbe contar (compter, raconter)
Indicatif présent  : cuento, cuentas, cuenta, contamos, contáis, cuentan
Subjonctif présent : cuente, cuentes, cuente, contemos, contéis, cuenten
Impératif : cuenta, cuente (Vd), contemos, contad, cuenten (Vds)

Ainsi se conjugent : costar (coûter) , mostrar (montrer), recordar (se souvenir)

Diphtongaison de i en ie
Verbe adquirir (acquérir)
Indicatif présent :adquiero, adquieres, adquiere, adquirimos, adquirís, adquieren
Subjonctif présent : adquiera, adquieras, adquiera, adquiramos, adquiráis, adquieran
Impératif : adquiere, adquiera (Vd), adquiramos, adquirid, adquieran (Vds)

Ainsi se conjugue inquirir (demander)

Diphtongaison de u en ue
Verbe jugar
Indicatif présent  : juego, juegas, juega, jugamos, jugáis, juegan
Subjonctif présent  : juegue, juegues, juegue, juguemos, juguéis, jueguen
Impératif : juega, juegue (Vd), juguemos, jugad, jueguen (Vds)

 

VERBES IRRÉGULIERS AVEC CHANGEMENT VOCALIQUE

Les verbes du troisième groupe (terminés en –ir) qui ont un e en dernière syllabe de radical sont presque tous irréguliers.

Le e se transforme en i aux trois personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif, au subjonctif présent et à l’impératif sauf la 2e personne du pluriel

Verbe pedir (demander)
Indicatif présent : pido, pides, pide, pedimos, pedís, piden
Subjonctif présent : pida, pidas, pida, pidamos, pidáis, pidan
Impératif : pide, pida (Vd), pidamos, pedid, pidan (Vds)

Ainsi se conjuguent : despedir (renvoyer), elegir (choisir), seguir (suivre), repetir (répéter)

Le o se transforme en u dans les mêmes cas pour le verbe podrir (pourrir)
Indicatif présent : pudro, pudres, pudre, podrimos, podrís, pudren
Subjonctif présent : pudra, pudras, pudra, pudramos, pudráis, pudran
Impérativo : pudre, pudra (Vd), pudramos, podrid, pudran (Vds)

 

LES VERBES RÉGULIERS AU PRÉSENT DE L’INDICATIF

 

En espagnol, comme en français, les verbes sont classés en trois groupes.

  1. Premier groupe : les verbes terminés en ar
    Cantar (chanter), preguntar (demander), contestar (répondre), hablar (parler)
    Le présent de l’indicatif se forma avec :
    le radical + les terminaisons o, as, a, amos, aís, an

 

  1. Deuxième groupe : les verbes terminés en –er
    Beber (boire), comer (manger), aprender (apprendre), vender (vendre)
    Le présent de l’indicatif se forme avec :
    Le radical + les terminaisons o, es, e, emos, éis, en

 

  1. Troisième groupe : les verbes terminés en –ir
    Escribir (écrire), abrir (ouvrir), subir (monter), vivir (vivre)…
    Le présent de l’indicatif se forme avec :
    Le radical + les terminaisons o, es, e, imos, ís, en

 

cantar beber vivir
canto
cantas
canta
cantamos
cantáis
cantan
 
bebo
bebes
bebe
bebemos
bebéis
beben 
vivo
vives
vive
vivimos
vivís
viven
 

 

En général, le pronom personnel ne s’emploie pas en espagnol car la terminaison du verbe conjugué permet d’identifier le sujet. Il n’est précisé qu’en cas d’ambigüité ou pour donner une emphase à la phrase.

 

 

 

LES NUMÉRAUX ORDINAUX EN ESPAGNOL

 

 

 

 

1º    primero
2º    segundo
3º    tercero
4º    cuarto
5º    quinto
6º    sexto
7º    séptimo
8º    octavo
9º    noveno
10º  décimo
11º  undécimo
12º  duodécimo
13º  decimotercero
14º  decimocuarto
15º  decimoquinto
16º  decimosexto
17º  decimoséptimo
18º  decimoctavo
19º  decimonoveno
20º  vigésimo
30º  trigésimo
40º  cuadragésimo
50º  quincuagésimo
60º  sexagésimo

 

Les numéraux ordinaux expriment la position, l’ordre ou le rang.

Ils peuvent être adjectifs et ils s’accordent en genre et en nombre avec le nom :
El segundo día.      le deuxième jour.
La primera vez.      La première fois.

Les adjectifs ordinaux peuvent être placés avant ou après le nom :
María vive en el segundo piso.
María vive en el piso segundo.
Marie habite au deuxième étage.
Mais s’ils désignent un siècle, Ils doivent être placés obligatoirement après le nom :
El siglo cuarto antes de Cristo.
Le IVe siècle avant J.-C.

Primero et tercero perdent la voyelle finale o devant un nom :
Es mi primer día de vacaciones.
C’est mon premier jour de vacances.

Ils peuvent être noms :
El primero de la clase.   Le premier de la classe.

Primero peut être adverbe et dans ce cas, il signifie antes (auparavant) :
Primero tienes que terminar los deberes.
Auparavant, il faut que tu finisses tes devoirs.

En espagnol, les ordinaux au-delà de 10º s’utilisent peu, sauf vigésimo (20e), centésimo (100e) et milésimo (1000e) :
El siglo tercero     le troisième siècle.
El capítulo segundo 
le deuxième chapitre
Felipe sexto   Philippe II
Mais :
El siglo diecisiete   Le XVIIe siècle
El capítulo quince   Le chapitre quinze
Alfonso doce    Alphonse XII

 

LES ADJECTIFS NUMÉRAUX EN ESPAGNOL I

 

 

 

LES CARDINAUX

 

Les adjectifs numéraux cardinaux indiquent les quantités de ce qui est désigné par le nom.

 

1   uno 11  once 21  veintiuno 31   treinta y uno
2   dos 12  doce 22  veindidós 40   cuarenta
3   tres 13  trece 23  veintitrés 50   cincuenta
4   cuatro 14  catorce 24  veinticuatro 60   sesenta
5   cinco 15  quince 25  veinticinco 70   setenta
6   seis 16  dieciséis 26  veintiséis 80   ochenta
7   siete 17  diecisiete 27  veintisiete 90   noventa
8   ocho 18  dieciocho 28  veintiocho 100 cien
9   nueve 19  diecinueve 29  veintinueve 101 ciento uno
10 diez 20  veinte 30  treinta 200 doscientos
0 cero 1 000 mil 10 000 diez mil 100 000 cien mil

 

 De 16 à 30, les numéraux cardinaux s’écrivent en un seul mot :
Dieciséis, diecisiete, dieciocho…

 À partir de 31, les cardinaux s’écrivent en trois mots :
treinta y uno, treinta y dos…, cuarenta y cinco

La conjonction “y” ne s’emploie qu’entre les dizaines et les unités :
cincuenta y dos  52
doscientos cincuenta y cinco   255
mais,
doscientos cinco   205
dos mil ocho   2008

Ciento s’apocope en cien devant un nom et devant mil et millones :
Cien personas    cent personnes
Cien mil personas   cent mil personnes
Mais on dit : ciento diez personas   cent dix personnes

Uno s’apocope en un devant un nom masculin :
Treinta y un alumnos   trente et un élèves
Veintiún libros   vingt et un livres

Les centaines s’écrivent en un seul mot et s’accordent en genre avec le nom :
Doscientos libros  
deux cents livres
Trescientas personas   trois cents personnes
Attention aux trois formes irrégulières :
Quinientos   500
Setecientos  700
Novecientos  900

Mil est invariable :
Mil libros   mille livres
Mil toneladas  mille tonnes

Millón et billón (trillion) sont toujours suivis de de devant un nom :
Un millón de euros    un million d’euros
Dos millones de habitantes   deux millions d’habitants

 

 

LE CARNAVAL DE SANTA CRUZ DE TENERIFE

 

 

Carnaval Santa Cruz – Reina del Carnaval – Foto Elena Santos

Le carnaval de Santa Cruz est la fête la plus importante de Tenerife. C’est aussi l’un des plus grands au monde, classé, dit-on, en deuxième position après celui de Río au Brésil. Attendu avec impatience par les habitants de l’île, il attire de nombreux touristes.

Carnaval Santa Cruz Reina del Carnaval 2013-1 – Foto Tamara Kulikova

Chaque année le Carnaval de Santa Cruz de Tenerife a une thématique différente. Celle de cette année 2020 est : « les coquettes années cinquante ».
Le carnaval fut introduit aux Îles Canaries au XVe siècle par les marins et les commerçants qui venaient de la péninsule ibérique, et il devint rapidement très populaire.

Carnaval Santa Cruz – Cartel Carnaval 1976 – Foto Koppchen – copia

Interdit dans toute d’Espagne pendant la période franquiste, il continua cependant à être fêté à Santa Cruz sous le nom de « Fêtes d’hiver ».

Carnaval Santa Cruz – 2007 – Foto Friedhelm Dröge

Pendant plus de deux semaines, la ville se transforme et la musique, la danse et les spectacles s’emparent de ses rues.

Carnaval Santa Cruz – Candidata a Reina del Carnaval 2001 – Foto TDT

Un des évènements les plus importants est l’élection de la Reine du Carnaval, le mercredi de la première semaine des activités, et au cours duquel les candidates défilent sur une scène de 1 200 mètres, carrés vêtues de leurs incroyables et magnifiques costumes.

Carnaval Santa Cruz – Un de las damas en la Cabalgada anunciadora de 2016 – Foto Carlos Texeidor Cadenas

Le défilé d’ouverture, « la gabalgata », présidé par la reine du carnaval et ses dames en char, se déroule le vendredi suivant accompagné  d’une joyeuse multitude de personnes déguisées, de plusieurs groupes musicaux et de danseurs.

Carnaval Santa Cruz – Afilarmónica NiFu-NiFa (murga) Foto Mª.C. Mingorance Rogriguez

Pendant trois jours qui suivent, la diversion continuera avec de nombreux spectacles. Les « murgas » sont des groupes de chansonniers, qui chantent des chansons satiriques sur le gouvernement ou la politique. Les rondallas (petits orchestres) et les comparsas (Groupes de musiciens et danseurs) offrent des spectacles de musique et de danse dans les rues.

Carnaval Santa Cruz Reina del Carnaval 2012 – Foto Tamara Kulikova

Le mardi de carnaval est le point culminant de la fête. « El  gran Coso Apoteosis», est un grand défilé  qui regroupe les plus beaux chars et qui attire un grand nombre de spectateurs.
Le mercredi des Cendres, premier jour de carême, a lieu « l’enterrement de la sardine »: une immense sardine en carton est promenée dans les rues puis incinérée pour annoncer la fin du carnaval…

Carnaval Santa Cruz – Desfile del sábado – Foto Carlos Teixidor Cadenas

Mais le carnaval ne se termine vraiment que le dimanche avec la « piñata », une journée de bals populaires, concours et musique, clôturée par un grand feu d’artifice.

 

LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS EN ESPAGNOL

 

 

 

  Singulier Pluriel
Masculin Este, ese, aquel Estos, esos, aquellos
Féminin       Esta, esa, aquella   Estas, esas, aquellas
Neutre Esto, eso, aquello  

 

Comme pour les adjectifs démonstratifs, il y a trois formes de pronoms démonstratifs qui ont le même genre et le même nombre que les noms qu’ils représentent.

Les pronoms neutres esto, esos, aquello, remplacent une préposition énoncée antérieurement.

¡ Esto no es verdad !
Cela n’est pas vrai !

Les pronoms démonstratifs ont les mêmes valeurs que les adjectifs démonstratifs :

Esto, esta, estos, estas désignent ce qui est proche du locuteur,
Ese, esa, esos, esas désignent ce qui est relativement proche du locuteur,
Aquel, aquella, aquello, aquellos, aquellos désignent ce qui est éloigné.

¡Niños poneos los abrigos!  Pablo, este es el tuyo, ese pertenece a Pedro y aquel a María.
Les enfants, mettez vos manteaux ! Paul, celui-ci est le tien, celui-là appartient à Pierre et celui-là là-bas à Marie.

 

Traduction de « celui de » et de « celui que » :

Devant un complément de nom et devant une proposition relative, en espagnol on n’utilise pas le pronom démonstratif mais l’article défini (el, la, los, las) qui devient pronom.

¿Te gustan estos pantalones? – El que prefiero es el azul.
Ces pantalons te plaisent ? – Celui que je préfère, c’est le bleu.

Tu coche y el de mi hermano están aparcados en la misma calle.
Ta voiture et celle de mon frère sont garées dans la même rue.

Voici quelques expressions formées avec des démonstratifs :

A eso de las 11             vers 11 heures
Ni por esas                    en aucune manière
Eso mismo                    tout juste
Eso sí que no                jamais de la vie
En esto                          sur ce
Por aquel entonces      en ce temps-là

 

 

 

 

LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS EN ESPAGNOL

 

 

En espagnol, l’adjectif démonstratif a trois formes :

Masculin Féminin
Singulier este, ese, aquel esta, esa, aquella
Pluriel estos, esos, aquellos estas, esas, aquellas

 

Ces trois formes ont chacune une valeur différente, bien que les différences ne soient pas absolues.

 Este, estos, esta, estas désignent des objets proches.
Ese, esos, esa, esas désignent des objets relativement éloignés.
Aquel, aquellos, aquella, aquellas désignent les objets éloignés.

Les adjectifs démonstratifs s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils déterminent.

Estas llaves son mías.
Ces clés sont à moi.

Esos cuadernos en la mesa son tuyos.
Ces cahiers sur la table sont à toi.

Aquel abrigo pertenece a María.
Ce manteau appartient à Marie.

En général, l’adjectif démonstratif est placé devant le nom, mais il peut aussi être placé après le nom. Dans ce cas, on ajoute l’article défini devant le nom.

Este libro es mío.
El libro este es mío.
Ce livre est à moi.

Les adjectifs démonstratifs peuvent aussi avoir une valeur temporelle :

Este, estos, esta, estas désignent ce qui est actuel ou récent.
Esta mañana, me he ido andando a la oficina.
Ce matin, je suis allé à pied au bureau.

 Ese, esos, esa, esas désignent ce qui correspond à un passé récent ou à un futur proche.
Ese día, María no fue a trabajar porque estaba enferma.
Ce jour-là, Marie n’est pas allée travailler parce qu’elle était malade.
En julio estaré de vacaciones y ese mes lo voy a pasar  viajando por España.
En juillet, je serai en vacances et ce mois-là je le passerai à voyager en Espagne.

 Aquel, aquellos, aquella, aquellas désignent ce qui est ancien ou qui correspond à un futur éloigné.
En aquellos tiempos, no había ordenadores.
En ce temps-là, il n’y avait pas d’ordinateurs.
Cuando llegue aquella época, iremos de vacaciones a otros planetas.
Quand cette époque-là arrivera, nous irons en vacances dans d’autres planètes.

 L’adjectif démonstratif par rapport aux personnes :

Este, estos, esta, estas correspondent au locuteur (yo, nosotros, nosotras)
Me duele este pie.
J’ai mal à ce pied. (mon pied)

Ese, esos, esa, esas correspondent à l’interlocuteur (tú, vosotros, vosotras, Vd, Vds)
Me gusta ese coche.
J’aime cette voiture (ta voiture)

Aquel, aquellos, aquella, aquellas correspondent aux autres personnes (él, ella, ellos, ellas)
Aquel coche está mal aparcado.
Cette voiture est mal garée

 

LES VILLANCICOS

 

 

Les villancicos sont des compositions musicales qui appartiennent à la tradition poétique espagnole et portugaise.

Les villancicos apparurent au XIIIe siècle, et étaient alors des chansons populaires et profanes, chantées dans les bourgades  (villancico vient de villa), et qui narraient les évènements de la région.

Les Villancicos – Adoración de los Reyes Magos – Retablo mayor de la Seo de Zaragoza – Photo Carlos Teixidor Cadenas

Ce n’est qu’à partir du XVe siècle que l’Église catholique commença à les utiliser pour faciliter la propagation de l’Évangile. Les villancicos étaient alors chantés au cours des messes et en particulier pendant les fêtes de Noël. Au XVIIIe, ils furent adoptés par l’Amérique latine où ils évoluèrent  selon les différentes cultures des régions.

De nos jours, les villancicos  sont les chants de Noël et ils sont chantés pendant les fêtes de fin d’année.

« Los peces en el río » est un des villancicos les plus célèbres en Espagne. Son origine est inconnue et ses paroles peu conventionnelles sont, selon certains auteurs, chargées de symboles, comme les poissons, l’or, l’argent, le romarin…

Los peces en el río

La Virgen se está peinando
Entre cortina* y cortina
Sus cabellos son de oro
Y el peine de plata fina.

Pero mira cómo beben los peces en el río
Pero mira cómo beben por ver al Dios nacido
Beben y beben y vuelven a beber
Los peces en el río por ver a Dios nacer.

La Virgen está lavando
Y tendiendo* en el romero*
Los angelitos cantando
Y el romero florecido.

Pero mira cómo beben los peces en el río
Pero mira cómo beben por ver al Dios nacido
Beben y beben y vuelven a beber
Los peces en el río por ver a Dios nacer.

La Virgen está lavando
Con un poquito de jabón
Se le picaron* las manos
Manos de mi corazón.

Pero mira cómo beben los peces en el río
Pero mira cómo beben por ver al Dios nacido
Beben y beben y vuelven a beber
Los peces en el río por ver a Dios nacer.

cortina        rideau
tender         étendre (le linge)
romero        romarin
picar              abîme

 

LES PRONOMS POSSESSIFS EN ESPAGNOL

 

 

 

Possesseurs Pronoms possessifs
 

Yo

 Tu

 El, ella, usted

 Nosotros/nosotras……

 Vosotros, vosotras……

 Ellos, ellas, ustedes

 

El mío, los míos, la mía, las mías

 El tuyo, los tuyos, la tuya, las tuyas

 El suyo, los suyos, la suya, las suyas

 El nuestro, la nuestra, los nuestros, las nuestras

 El vuestro, la vuestra, los vuestros, las vuestras

 El suyo, los suyos, la suya, las suyas

 

En espagnol, l’emploi du pronom possessif est semblable à celui du français.

Les pronoms possessifs s’accordent avec le nom qu’ils remplacent et varient selon le possesseur.

No es mi cuaderno, es el tuyo.
Ce n’est pas mon cahier, c’est le tien.

Nuestros padres viven en Madrid y los vuestros en Sevilla.
Nos parents vivent à Madrid et les vôtres à Séville.


Lorsqu’ils sont précédés de l’article neutre « lo », les pronoms possessifs signifient : « ce qui m’(t’, lui, nous) appartient », « me(te,le…) concerne »…

Lo suyo es la mecánica.
Son domaine, c’est la mécanique.

¡No te metas en lo mío!
Ne te mêle pas de mes affaires!

 Les pronoms possessifs peuvent s’employer sans article pour répondre à une question.

– ¿De quién es este coche? – Es mío.
À qui appartient cette voiture ? – C’est la mienne.


Ils peuvent être précédés, dans certains cas d’un déterminant autre que l’article défini

Hay varios libros sobre la mesa y María ha traído estos suyos.
Il y a plusieurs livres sur la table et Marie a apporté ceux-ci, qui lui appartiennent (qui sont à elle).


Plusieurs locutions sont formées avec les pronoms possessifs :

A pesar mío               malgré moi
Hacer de las suyas   faire des siennes
Llevarse lo suyo       en prendre pour son grade
Salirse con la suya   arriver à ses fins
Ser muy suyo            avoir un caractère un peu spécial