dibujos-de-soles

LAS TAPAS, UNE DÉLICIEUSE TRADITION

 

 

Tapas – Photo Elemaki

Elles accompagnent une boisson, généralement un verre de vin ou de bière, ou un vermouth, à l’heure de l’apéritif, et font partie de la culture gastronomique de l’Espagne.

Les « tapas » sont des amuse-gueules, et dans de nombreux bars, en Espagne une tapa est offerte avec la boisson commandée.

Bar de tapas

Mais les « tapas » peuvent aussi constituer un repas et les Espagnols ont inventé un verbe, « tapear » qui signifie « manger des tapas en allant dans plusieurs bistrots », en général avec des amis. Il s’agit, en effet d’un mode de vie, d’une activité sociale et d’une façon de passer un agréable moment en bonne compagnie.

Tapas à Madrid

Les tapas se consomment généralement debout au comptoir, mais dans certains bars, il est aussi possible de s’attabler à l’intérieur ou sur une terrasse les soirs d’été.

Las tapas

La composition des tapas est extrêmement variée : croquettes, omelette aux pommes de terre (tortilla de patatas), charcuteries, fritures ou petites portions de plats cuisinés de toutes sortes… Au cours d’un voyage à-travers de l’Espagne, elles permettent de découvrir les spécialités de plusieurs régions.

Tapas -Langostinos-fideos de Ferran Adriá

Depuis quelques années, les tapas sont entrées dans le monde de la haute cuisine et des chefs-cuisiniers réputés élaborent aussi de succulentes tapas originales ou sophistiquées.

Tapas – Bar de tapas

Il y a plusieurs théories sur l’origine des tapas. Le mot « tapas » signifie « couvercle », ce qui a donné lieu à une légende selon laquelle à l’origine, on recouvrait le verre d’apéritif  d’une tranche de pain ou d’une petite assiette pour protéger son contenu… Mais on dit aussi que ce fut un roi (Felipe III… ou Alfonso X… ?) qui obligea les aubergistes à servir quelque chose à manger aux clients qui consommaient du vin, afin d’éviter l’état d’ivresse sur la voie publique.

Tapas

Il s’agit en tout cas d’une agréable et originale coutume qui séduit les touristes et que les Espagnols adorent…

 

dibujos-de-soles

LES FÊTES DE SAN ISIDRO À MADRID

 

Madrid – Fêtes de San Isidro

Tous les ans, le 15 mai, Madrid fête son saint patron San Isidro Labrador (Saint Isidore le laboureur). Avec le temps, cette célébration religieuse est devenue aussi une fête populaire.

Madrid – Fiestas de San Isidro – Plaza Mayor

San Isidro naquit à Madrid en 1082. Il était laboureur. C’était un homme très pieux ; on raconte que tandis qu’il était en prière, les bœufs continuaient à tirer  la charrue comme s’ils étaient conduits par des anges…

Madrid – La pradera de San Isidro – Foto Asqueladd

De nombreux miracles lui sont attribués, l’un d’entre eux étant d’avoir fait jaillir une source, durant une période de grande sécheresse,  dans le parc de San Isidro, situé sur les bords du Manzanares.

Madrid – La ermita de San Isidro Foto Zarateman

Il semble que l’eau de cette source était miraculeuse et qu’elle aurait guéri d’une maladie, le futur roi Felipe II. Sa mère, Isabel de Portugal, fit alors bâtir à cet endroit, en 1528, le premier ermitage. Celui-ci fut reconstruit plus tard en 1725.

gigantes-cabezudos-san-isidro-madrid

Entre le 12 et le 15 mai de nombreuses activités sont organisées dans toute la ville : concerts, passacailles, défilés de géants et grosses têtes (gigantes y cabezudos), pièces théâtre, zarzuelas, bals…

C’est aussi à partir du 15 mai que commence, aux arènes de Las Ventas, la prestigieuse fête taurine, « la Feria de San Isidro », à laquelle participent les plus grands toreros.

Zarzuela – La Verbena de la Paloma

Beaucoup de madrilènes mettent leurs costumes de « chulapos » y « chulapas ». Ces vêtements étaient portés au XIXe siècle par les gens qui vivaient dans le quartier de Maravillas de Madrid appelé de nos jours quartier de  Malasaña . Ils furent considérés comme étant les costumes typiques de Madrid au début du XXe siècle grâce à la popularité des Zarzuelas.

Madrid- Fêtes de San Isidro – Procession

Le 15 mai une procession portant la statue de San Isidro a lieu dans le centre de la ville.

Madrid – Fêtes de San isidro – Pradera de San Isidro – Photo Jgomezcarroza

Parmi les multiples festivités qui se déroulent dans plusieurs quartiers de Madrid, les plus traditionnelles sont sans doute celles de la Pradera de San isidro.

Madrid – Fuente de San Isidro

La coutume veut que l’on boive l’eau de la source considérée miraculeuse.

Madrid – Fiestas de SanIsidro -chulapos bailando el chotis – Foto: w :es: Usuario Barcex

Les gens s’y réunissent aussi pour profiter des nombreuses attractions qui y sont proposées, et pour danser le « chotis », la danse populaire de Madrid qui curieusement est originaire de Bohème.

Rosquillas de San Isidro – listas – tontas – francesas – de Santa Clara – Photo Tamorlan

Les stands offrent des spécialités culinaires madrilènes et en particulier les célèbres « rosquillas » qui sont les biscuits à l’anis, de trois sortes : les « tontas » (les simples), les « listas » (recouvertes de sucre), les « francesas » (aux amandes) et celles « de Santa Clara » (recouvertes de meringue). Selon la tradition, elles sont accompagnées de la limonade madrilène faite de jus de citron, vin blanc, eau, sucre et pommes en morceaux…

Musé du Costume – costume madrilène