Défilé aérien 12 octobre - Photo Nils van der Burg

LES VILLAGES BLANCS D’ANDALOUSIE

 

Pueblos Blancos – Olvera – Foto El Pantera

La chaîne montagneuse de Ronda est une région d’Andalousie qui appartient à la province de Malaga.

Pueblos Blancos – Serranía de Ronda – Foto El Pantera

Cette zone de montagnes, couverte d’épaisses forêts de pins, de Chênes, de châtaigniers et parsemée de jolis petits villages blancs offre des paysages de grande beauté dans un environnement naturel unique.

Pueblos Blancos – Grazalema 1- Foto El Pantera

Des découvertes archéologiques ont démontré que toute la région a été habitée depuis la préhistoire. La plupart des villages existaient au temps des Romains et furent occupés par les Maures jusqu’à la reconquête de Grenade. Il y en a à peu près une vingtaine. Ils sont généralement construits au sommet de collines ou sur les flans des montagnes, et fortifiés.

Pueblos Blancos – Gaucín

Les villages blancs, « los pueblos blancos » en espagnol, se caractérisent par les façades de leurs maisons, traditionnellement blanchies à la chaux, et les tuiles rouges des toitures. Leurs ruelles en pente, étroites et sinueuses, les jolies petites places et la profusion de fleurs, sans oublier la beauté des paysages et la sympathie de ses habitants en font des endroits pleins de charme.

La Route des Villages Blancs est une route touristique qui parcourt plusieurs villages. Nous en citerons quelques-uns.

Pueblos Blancos – Arcos de la Frontera – Foto Horst Goertz

Arcos de la Frontera se trouve sur un promontoire rocheux au-dessus du « río Guadalete » et est considéré comme un des plus beaux villages d’Espagne. Ce village fut la capitale de la Taifa de Arcos à l’époque musulmane et la capitale du Duché de Arcos en 1493.

Pueblos Blancos – Arcos de la Frontera – Foto Diego Delso

Ses tours et ses églises témoignent de son passé historique et ses miradors offrent une vue spectaculaire sur le Guadalete.

Pueblos Blancos – Ubrique – Foto Grez

Ubrique est à 330 mètres d’altitude entre les parcs naturels de Grazalema et des Alcornocales. Sa principale activité économique est la maroquinerie.
C’est aussi la ville d’origine du toréador Jesulín de Ubrique.

Pueblos Blancos – Zahara de la Sierra – Foto Grez

Zahara de la Sierra, au centre du parc naturel de la Sierra de Grazalema conserve la tour de son château d’origine maure. L’église de Santa María de la Mesa est du XVIIIe siècle.

PueblosBlancos – Grazalema2 – Foto el Pantera

Grazalema possède un riche patrimoine architectural, de jolies ruelles et places et des églises du XVIIe et XVIIIe siècle et aussi plusieurs miradors. Son industrie textile date du XVIIe siècle. Il est possible d’acheter des articles en pure laine de la région, fabriqués de façon artisanale.

Pueblos Blancos – Setenil – Foto Jialiang Gao

Setenil est un village singulier blotti contre la montagne.

Pueblos Blancos – Setenil – Foto I. Panarria

Certaines de ses maisons se trouvent littéralement sous la roche.

Pueblos Blancos – Casares . Foto Jaycross

Casarès doit son nom à Jules César qui ordonna sa construction après avoir utilisé les eaux thermales d’Hedionda qui se trouvent à proximité, pour se soigner. Ce village est aussi dominé par un château d’origine arabe. La configuration particulière de ses ruelles lui a valu le nom de « village suspendu ». C’est aussi le lieu de naissance de l’écrivain et politicien Blas Infante surnommé le « Père de l’Andalousie ».

Pueblos Blancos – Gaucín

Gaucín a conservé la tour du château, qui date de l’occupation arabe, appelé « el Castillo del Águila ». C’est dans cette forteresse que se réfugièrent les francs-tireurs carlistes opposés aux troupes de Napoléon 1er. Le village offre un magnifique panorama sur la Méditerranée, l’Atlantique, le rocher de Gibraltar et la côte marocaine.