LE PARTICIPE PASSÉ EN ESPAGNOL

 

 

 

La formation du participe passé

En espagnol, le participe passé se forme à partir du radical du verbe à l’infinitif auquel on ajoute les terminaisons :

-ado pour les verbes terminés en -ar
-ido pour les verbes terminés en -ir

cantar   →   cantado
leer       →   leído
subir    →    subido

 

L’emploi du participe passé

Avec l’auxiliaire haber, le participe passé forme les temps composés de la voix active et est toujours invariable.

María ha recibido una carta.
Marie a reçu une lettre.

En espagnol, le verbe haber est le seul auxiliaire de la voix active.

El tren ha llegado a la estación de Madrid.
Le train est arrivé à la gare de Madrid.

Le participe passé n’est jamais séparé du verbe haber :
Hoy, hemos andado mucho.
Aujourd’hui, nous avons beaucoup marché.

Avec les auxiliaires ser et estar, le participe passé s’accorde toujours avec le sujet.
Los niños están dormidos.
Les enfants dorment.

Marta está sentada en una silla.
Marthe est assise sur une chaise.

Avec un semi-auxiliaire, il s’accorde toujours avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.
Pedro lleva escrita la mitad de la redacción.
Pierre a écrit la moitié de la rédaction.

Le participe passé peut aussi avoir une valeur d’adjectif, s’il n’est pas employé avec haber.
Pablo estaba emocionado cuando recibió el primer premio.
Paul était ému lorsqu’il a reçu le premier prix.

 

Les participes passés irréguliers

Quelques verbes réguliers ont un participe passé irrégulier, comme, par exemple :

abrir (ouvrir)              →    abierto
escribir (écrire)         →    escrito
describir (décrire)     →    descrito
proveer (fournir)        →    provisto
romper (casser)        →     roto

Certains verbes irréguliers ont aussi un participe passé irrégulier :

volver  (revenir)       →   vuelto
decir   (dire)             →   dicho
hacer  (faire)            →   hecho
poner  (mettre)         →   puesto
ver (voir)                   →   visto 

Un certain nombre de verbes ont deux participes passés, une forme régulière et une forme irrégulière. En voici quelques exemples :

despertar  (réveiller)   → despertado et despierto
hartar  (lasser)            → hartado et harto
freir  (freir)                   → freído et frito
prender  (prendre)       → prendido et preso
incluir  (incluir)             → incluido et incluso 

En général, lorsqu’un verbe a deux  participes passés, le participe régulier s’emploie avec les auxiliaires haber, ser et estar pour former les temps composés.
Hoy, nos hemos despertado a las 8.
Aujourd’hui, nous nous sommes réveillés à 8 heures.

La forme irrégulière est utilisée dans presque tous les cas comme adjectif.
Los niños están despiertos.
Les enfants sont réveillés.

 Han comido patatas fritas
Ils ont mangé des pommes de terre frites. 

 

LE VERBE “GUSTAR” EN ESPAGNOL

 

 

Le verbe espagnol “gustar”, qui signifie en français “aimer (quelque chose)”, se construit de façon un peu particulière. Il ressemble beaucoup au verbe français « plaire » et se conjugue le plus souvent aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel :

(préposition a + COI) + pronom personnel COI + verbe gustar conjugué + sujet de gustar

(A mí), me gusta el chocolate.
J’aime le chocolat.

(A ella), le gustan los pasteles.
Elle aime les gâteaux.

(A nosotros), nos gusta el café.
Nous aimons le café.

La préposition a + COI (“a mí, a ella, a nosotros…” dans les exemples  précédents)  sert à insister et est facultative, sauf s’il y a un nom au lieu d’un pronom :

A María, le gustan las flores.
Marie aime les fleurs.
Le gustan las flores.
Elle aime les fleurs.

Le sujet du verbe « gustar »  se trouve toujours après le verbe qui sera conjugué à la troisième personne du singulier ou à la troisième personne de pluriel. Dans l’exemple ci-dessus « las flores » est le sujet du verbe « gustar ».

Le sujet peut être aussi un verbe à l’infinitif, et dans ce cas « gustar » se conjugue à la troisième personne su singulier.

Os gusta leer.
Vous aimez lire.
Les gusta viajar.
Ils aiment voyager.

Le verbe « gustar » ne s’emploie pas pour exprimer un sentiment, même s’il peut s’utiliser pour une personne :
Me gustas.
Tu me plais.
Te quiero.
Je t’aime.

 

 

 

 

LES VERBES “HABER” ET “TENER”

 

Les verbes  haber  et  tener  correspondent tous deux, en principe, au verbe avoir français, mais ils peuvent aussi avoir un autre sens.

VERBE   HABER

Il s’utilise comme auxiliaire pour former tous les temps composés

He escrito una carta a mi amiga.
J’ai écrit une lettre à mon amie.

Pedro se ha marchado a Madrid.
Pierre est parti à Madrid.

On emploie toujours « haber » pour former les temps composés, même si en français le verbe se conjugue avec l’auxiliaire « être ».

Son las cartas que he leido.
Ce sont les lettres que j’ai lues.
En espagnol, il n’y a jamais d’accord du participe passé, quelle que soit la position du complément d’objet direct.

 

Il s’emploie à la forme impersonnelle pour exprimer l’existence de quelque chose : hay = il y a

Seul le présent a une forme différente :

Hay mucha gente en la calle.
Il y a beaucoup de monde dans la rue.

Había mucha gente en la calle.
Il y avait beaucoup de monde dans la rue.

 

Il exprime l’obligation lorsqu’il est suivi de : de + infinitif

Hemos de trabajar.
Nous devons travailler.

À la forme impersonnelle, « haber » exprime l’obligation lorsqu’il est suivi de : que + infinitif

Hay que pensar antes de hablar.
Il faut penser avant de parler.

Había que prestar atención para no equivocarse.
Il fallait faire attention pour ne pas se tromper.

 

VERBE   TENER

Il exprime la possession.

Tengo un coche.
J’ai une voiture.

On l’utilise aussi pour exprimer :

L’âge
Tengo veinte años.
J’ai vingt ans.

Des sensations
Tengo calor/frío/hambre…
J’ai chaud/froid/faim…

Des sentiments
Tengo miedo/suerte/razón…
J’ai peur/de la chance/ raison…

Il indique une obligation lorsqu’il est suivi de : que + infinitif

Tienes que estudiar esta lección.
Tu dois étudier cette leçon.