LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS EN ESPAGNOL

 

 

En espagnol, l’adjectif démonstratif a trois formes :

Masculin Féminin
Singulier este, ese, aquel esta, esa, aquella
Pluriel estos, esos, aquellos estas, esas, aquellas

 

Ces trois formes ont chacune une valeur différente, bien que les différences ne soient pas absolues.

 Este, estos, esta, estas désignent des objets proches.
Ese, esos, esa, esas désignent des objets relativement éloignés.
Aquel, aquellos, aquella, aquellas désignent les objets éloignés.

Les adjectifs démonstratifs s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils déterminent.

Estas llaves son mías.
Ces clés sont à moi.

Esos cuadernos en la mesa son tuyos.
Ces cahiers sur la table sont à toi.

Aquel abrigo pertenece a María.
Ce manteau appartient à Marie.

En général, l’adjectif démonstratif est placé devant le nom, mais il peut aussi être placé après le nom. Dans ce cas, on ajoute l’article défini devant le nom.

Este libro es mío.
El libro este es mío.
Ce livre est à moi.

Les adjectifs démonstratifs peuvent aussi avoir une valeur temporelle :

Este, estos, esta, estas désignent ce qui est actuel ou récent.
Esta mañana, me he ido andando a la oficina.
Ce matin, je suis allé à pied au bureau.

 Ese, esos, esa, esas désignent ce qui correspond à un passé récent ou à un futur proche.
Ese día, María no fue a trabajar porque estaba enferma.
Ce jour-là, Marie n’est pas allée travailler parce qu’elle était malade.
En julio estaré de vacaciones y ese mes lo voy a pasar  viajando por España.
En juillet, je serai en vacances et ce mois-là je le passerai à voyager en Espagne.

 Aquel, aquellos, aquella, aquellas désignent ce qui est ancien ou qui correspond à un futur éloigné.
En aquellos tiempos, no había ordenadores.
En ce temps-là, il n’y avait pas d’ordinateurs.
Cuando llegue aquella época, iremos de vacaciones a otros planetas.
Quand cette époque-là arrivera, nous irons en vacances dans d’autres planètes.

 L’adjectif démonstratif par rapport aux personnes :

Este, estos, esta, estas correspondent au locuteur (yo, nosotros, nosotras)
Me duele este pie.
J’ai mal à ce pied. (mon pied)

Ese, esos, esa, esas correspondent à l’interlocuteur (tú, vosotros, vosotras, Vd, Vds)
Me gusta ese coche.
J’aime cette voiture (ta voiture)

Aquel, aquellos, aquella, aquellas correspondent aux autres personnes (él, ella, ellos, ellas)
Aquel coche está mal aparcado.
Cette voiture est mal garée

 

LES VILLANCICOS

 

 

Les villancicos sont des compositions musicales qui appartiennent à la tradition poétique espagnole et portugaise.

Les villancicos apparurent au XIIIe siècle, et étaient alors des chansons populaires et profanes, chantées dans les bourgades  (villancico vient de villa), et qui narraient les évènements de la région.

Les Villancicos – Adoración de los Reyes Magos – Retablo mayor de la Seo de Zaragoza – Photo Carlos Teixidor Cadenas

Ce n’est qu’à partir du XVe siècle que l’Église catholique commença à les utiliser pour faciliter la propagation de l’Évangile. Les villancicos étaient alors chantés au cours des messes et en particulier pendant les fêtes de Noël. Au XVIIIe, ils furent adoptés par l’Amérique latine où ils évoluèrent  selon les différentes cultures des régions.

De nos jours, les villancicos  sont les chants de Noël et ils sont chantés pendant les fêtes de fin d’année.

« Los peces en el río » est un des villancicos les plus célèbres en Espagne. Son origine est inconnue et ses paroles peu conventionnelles sont, selon certains auteurs, chargées de symboles, comme les poissons, l’or, l’argent, le romarin…

Los peces en el río

La Virgen se está peinando
Entre cortina* y cortina
Sus cabellos son de oro
Y el peine de plata fina.

Pero mira cómo beben los peces en el río
Pero mira cómo beben por ver al Dios nacido
Beben y beben y vuelven a beber
Los peces en el río por ver a Dios nacer.

La Virgen está lavando
Y tendiendo* en el romero*
Los angelitos cantando
Y el romero florecido.

Pero mira cómo beben los peces en el río
Pero mira cómo beben por ver al Dios nacido
Beben y beben y vuelven a beber
Los peces en el río por ver a Dios nacer.

La Virgen está lavando
Con un poquito de jabón
Se le picaron* las manos
Manos de mi corazón.

Pero mira cómo beben los peces en el río
Pero mira cómo beben por ver al Dios nacido
Beben y beben y vuelven a beber
Los peces en el río por ver a Dios nacer.

cortina        rideau
tender         étendre (le linge)
romero        romarin
picar              abîme

 

LES PRONOMS POSSESSIFS EN ESPAGNOL

 

 

 

Possesseurs Pronoms possessifs
 

Yo

 Tu

 El, ella, usted

 Nosotros/nosotras……

 Vosotros, vosotras……

 Ellos, ellas, ustedes

 

El mío, los míos, la mía, las mías

 El tuyo, los tuyos, la tuya, las tuyas

 El suyo, los suyos, la suya, las suyas

 El nuestro, la nuestra, los nuestros, las nuestras

 El vuestro, la vuestra, los vuestros, las vuestras

 El suyo, los suyos, la suya, las suyas

 

En espagnol, l’emploi du pronom possessif est semblable à celui du français.

Les pronoms possessifs s’accordent avec le nom qu’ils remplacent et varient selon le possesseur.

No es mi cuaderno, es el tuyo.
Ce n’est pas mon cahier, c’est le tien.

Nuestros padres viven en Madrid y los vuestros en Sevilla.
Nos parents vivent à Madrid et les vôtres à Séville.


Lorsqu’ils sont précédés de l’article neutre « lo », les pronoms possessifs signifient : « ce qui m’(t’, lui, nous) appartient », « me(te,le…) concerne »…

Lo suyo es la mecánica.
Son domaine, c’est la mécanique.

¡No te metas en lo mío!
Ne te mêle pas de mes affaires!

 Les pronoms possessifs peuvent s’employer sans article pour répondre à une question.

– ¿De quién es este coche? – Es mío.
À qui appartient cette voiture ? – C’est la mienne.


Ils peuvent être précédés, dans certains cas d’un déterminant autre que l’article défini

Hay varios libros sobre la mesa y María ha traído estos suyos.
Il y a plusieurs livres sur la table et Marie a apporté ceux-ci, qui lui appartiennent (qui sont à elle).


Plusieurs locutions sont formées avec les pronoms possessifs :

A pesar mío               malgré moi
Hacer de las suyas   faire des siennes
Llevarse lo suyo       en prendre pour son grade
Salirse con la suya   arriver à ses fins
Ser muy suyo            avoir un caractère un peu spécial

 

 

 

LES ADJECTIFS POSSESSIFS EN ESPAGNOL

 

 

 

 Possesseur Adjectifs placés avant le nom Adjectifs placés après le nom
Yo
Tu
El, ella, usted
—————–
Nosotros, nosotras
Vosotros, vosotras
Ellos, ellas, ustedes
Mi, mis
Tu, tus
Su, sus
—————–
Nuestros, nuestras

Vuestros, vuestras
Su,sus
Míos, mias
Tuyos, tuyas
Suyos, suyas
—————-
Nuestros, nuestras

Vuestros, vuestras
Suyos,suyas

 

En espagnol, les adjectifs possessifs s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils déterminent.
Ils peuvent être placés avant ou après le nom.

Mi libro
El libro mío
Mon livre

Sus amigos
Los amigos suyos
Ses amis

 

Adjectifs possessifs placés avant le nom

Mi, tu, su ont la même forme au masculin et au féminin :

Mi hermano
Mon frère.

Mi hermana
Ma sœur

 

Les possessifs de la troisième persona et ceux qui correspondent au vouvoiement sont les mêmes :

Carlos ha venido con su amigo.
Charles est venu avec son ami.

Usted ha venido con su amigo.
Vous êtes venu avec votre ami.

 

Il n’y a pas de différence entre les possessifs de la 3º personne du singulier et ceux de la 3º personne du pluriel

María ha olvidado su llave.
Marie a oublié sa clé.

María y Carmen han olvidado su llave.
Marie et Carmen ont oublié leur clé.
 

Lorsque la possession est évidente, l’espagnol remplace le possessif par l’article défini et utilise la forme pronominale.

María se puso el abrigo antes de salir.
Marie a mis son manteau avant de sortir.

Pedro se ha gastado todo el dinero.
Pierre a dépensé tout son argent.

Todas las mañanas, me tomo el desayuno a las 7.
Tous les matins je prends mon petit-déjeuner à 7 heures.

 

Adjectifs possessifs placés après le nom

Ils ont une valeur plus expressive.

Este libro tuyo me ha gustado mucho.
Ton libre m’a beaucoup plû.

 

Ils sont obligatoires dans les interjections :

¡Dios mío !
Mon Dieu !

¡Madre mía !
Oh là là !

 

Ils sont obligatoires dans les en-têtes de lettre (si l’on ne connait pas le destinataire) :

Muy señor mío :
Monsieur,

Muy señores míos :
Messieurs,
(On écrira Estimado cliente, Querido hermano…)
..

Ils ont une valeur partitive lorsqu’ils sont employés avec un nom sans déterminant ou précédé d’un article indéfini :

Es alumno mío.
C’est un de mes élèves.

Es un amigo suyo.
c’est un de ses amis.
..

Précédé du verbe ser, il correspond en français à : à moi, à toi, à lui…

Todo esto es vuestro.
Tout cela est à vous.

No sé si este libro es mío o tuyo.
Je ne sais pas si ce livre est à moi ou à toi.

 

 

 

 

 

LA SIERRA DE CAZORLA

 

 

Sierra de Cazorla – Paysage – Photo Ángel Antonio Caminero Gómez

La sierra de Cazorla se trouve en Andalousie, dans la province de Jaén. Presque la moitié de sa superficie de 1 330,72 km2,  fait partie du parc naturel de las Sierras de Cazorla, Segura y Las Villas déclaré réserve de la biosphère par l’UNESCO, et zone de protection spéciale pour les oiseaux.

Sierra de Cazorla – Paysage – Photo Luis Rogelio HM

Dans cet espace unique, la nature se montre dans toute sa beauté et chaque époque de l’année possède un charme particulier.

Sierra de Cazorla – La cueva del Agua – Photo Ventura de Jahen

Les montagnes abruptes, les gorges profondes et les forêts de pins et de chênes se succèdent, offrant une grande variété de paysages spectaculaires.

Sierra-de-Cazorla-Nacimiento-del-Gualdaquivir-Photo-Jose-Martinez-Navarro-

C’est dans la sierra de Cazorla, à la Cañada de las Fuentes,  que le Guadalquivir prend sa source à 1 400 mètres d’altitude, alimenté par plusieurs cascades, la plus importante étant celle de Linarejos.

Sierra de Cazorla – Source du Segura – Photo Junta de Andalucía

La rivière Segura elle, prend sa source à Fuente Segura dans une grotte naturelle inondée, à 1 414 mètres d’altitude.

Sierra de Cazorla – Pantano del tranco – Photo Ncs10

La sierra de Cazorla a aussi plusieurs étangs. Le plus grand est celui d’El Tranco qui reçoit les eaux du Guadalquivir et de ses affluents.

Sierra de Cazorla – Au printemps – Photo CarlosFdezCara

Ce qui rend ces montagnes uniques, c’est la grande diversité de la flore et de la faune. Plus de 1300 espèces de plantes ont été cataloguées. Elles sont représentées au jardin botanique de Torre del Vinagre.

Sierra de Cazorla – Tejo milenario – Photo AlfredoAF

Le  Sentier des Tejos Milenarios (des Ifs Millénaires), près de la source du Guadalquivir, propose une belle randonnée pour découvrir la magnifique végétation de la Sierra de Cazorla et en particulier ses ifs millénaires. L’un d’entre eux a environ 2 000 ans…

Sierra de Cazorla – Renard – Photo Ramón Portollano

 La faune, considérée comme la plus grande richesse de la sierra de Cazorla, compte près de 36 espèces de mammifères et environ 130 types d’oiseaux différents.

Sierra de Cazorla – ciervos en el parque cinegético – Photo

Il est facile, au cours d’une promenade d’apercevoir des cerfs, des daims, des sangliers ou de pouvoir observer le vol d’un aigle impérial ou d’un faucon.

Sierra de Cazorla – Buitres en Cazorla – Photo Flickr

Pendant plusieurs années, Felix Rodriguez de la Fuente tourna à Carzorla de nombreuses scènes de ses documentaires “El Hombre y La Tierra » ( l’Homme et la Terre).

Sierra de Cazorla – Mirador Felix Rodriguez de la Fuente – Photo Junta de Andalucía

La route de Rodriguez de la Fuente avec ses nombreux belvédères, est un itinéraire qu’utilisait souvent le naturaliste pour observer et filmer les animaux.

Sierra de Cazorla – Camino a Cerrada de Elías – Photo Raquel Sánchez de Pedro

Les chemins de randonnées à travers la sierra de Cazorla sont nombreux et variés et peuvent être parcouru à pied en vélo ou à cheval.

Sierra de Cazorla – Río Cerezuelo – Photo JuanDiegoCano

Le sentier de Cerezuelo suit le cours de la rivière.

Sierra de Cazorla – Cerrada de Elías – Photo Raquel Sanchez de Pedro

La route du río Borosa conduit à Cerrada de Elías.

Sierra de Cazorla – Cerrada de Utrera – Photo Luis Rogelio HM

Le circuit Cerrado del Utrero offre des paysages spectaculaires.

Sierra de Cazorla – Cazorla – Photo Luis Rogelio HM

Le pittoresque village de Cazorla, avec ses rues en pente, ses demeures seigneuriales et ses maisons blanches,  mérite un détour. Situé sur le flanc de la montagne, il offre une magnifique vue panoramique de toute la zone.

Sierra-de-Cazorla-Castillo-de-la-Yedra-Photo-Pedro-J-Pacheco-scaled-

Cazorla possède un important patrimoine artistique. Le château de la Yedra  qui domine le village est le monument le plus important. Il abrite aujourd’hui le musée des Arts et des traditions populaires.

Sierra de Cazorla – Castillo de las cinco esquinas – Photo Veinticuatro de Jahen

Le château aux Cinq Coins dont la tour est pentagonale, date du XIVe siècle.

Plaza Santa María – Photo Flickr

La place de Santa María est l’endroit le plus animé.

Sierra de Cazorla – Cazorla – Fuente de las Cadenas – Photo Luis Rogelio HM

On peut y admirer la Fontaine de Las Cadenas et les ruines de l’église Santa María, toutes les deux de style Renaissance.

Sierra de Cazorla – Cazorla – Iglesia Santa María – Photo Quinok

 

Sierra de Cazorla – Cazorla – Plaza de la Corredera – Photo Martin Haisch

 

La Place de la Corredera, le Palais de la Vicaría et l’église de San Francisco sont aussi des sites à ne pas manquer…

 

 

LA PRÉPOSITION « DE » EN ESPAGNOL

 

 

 

 

La préposition «de» en espagnol indique un mouvement d’éloignement par rapport à un point d’origine, comme en français.
Son emploi n’est cependant pas toujours similaire dans les deux langues.

 

Emplois de la préposition « de » en espagnol :

 Expression du lieu

L’origine
Pablo es de Madrid.
Paul est de Madrid.

Le point de départ
Tus amigos vienen de Salamanca.
Tes amis viennent de Salamanque.

L’éloignement
Los niños se han alejado demasiado de la casa.
Les enfants se sont trop éloignés de la maison.

 

Expression du temps

La date
Mi hijo ha nacido el 15 de mayo de 2008.
Mon fils est né le 15 mai 2008

Le moment
Pedro trabaja de noche.
Pierre travaille la nuit.

 

Expression de la possession

El coche de María está aparcado delante de la panadería.
La voiture de Marie est garée devant la boulangerie.

 

Expression de la caractérisation

La matière
Esta mesa es de caoba.
Cette table est en acajou.

La fonction
Julio ha prestado su goma de borrar a Juan.
Jules a prêté sa gomme à Jean.

Une particularité
El señor de las gafas es el director de la escuela.
Le Monsieur aux lunettes est le directeur de l’école.

Un emploi provisoire
Durante las vacaciones, Pedro trabaja de vendedor.
Pendant les vacances, Pierre travaille comme vendeur.

 

Expression de la cause, de la manière, de la conséquence, de la condition

Cause
Los niños se caían de cansancio.
Les enfants tombaient de fatigue.

Manière
Pablo se ha disfrazado de payaso.
Pierre s’est déguisé en clown.

Plusieurs locutions adverbiales pour exprimer la manière sont construites avec de, comme par exemple :
De antemano   à l’avance
De espaldas     de dos
De paso             de/au passage
De prisa             vite
De repente     soudain

Condition
De saberlo antes, te hubiera avisado.
Si je l’avais su avant, je t’aurais prévenu.

 

 Autres emplois

Après un adjectif ou un participe pour exprimer un point de vue
Es un trabajo muy fácil de hacer.
C’est un travail très facile à faire.

Es difícil de explicar
C’est difficile à expliquer

 

 

 

 

LES JOURS DE LA SEMAINE, LES MOIS, LES DATES EN ESPAGNOL

 

 

 

 

 

LES JOURS DE LA SEMAINE :

lunes             lundi
martes          mardi
miércoles    mercredi
jueves           jeudi
viernes         vendredi
sábado         samedi  
domingo      dimanche   

Tous les jours de la semaine sont masculins. Au pluriel, ceux qui se terminent en « es » ne subissent aucune modification et on ajoute un « s » à « sábado » et à « domingo ».
Los jueves tengo una clase de español.
Le jeudi j’ai un cours d’espagnol.
Los sábados voy al cine.
Le samedi, je vais au cinéma.

 

LES MOIS DE L’ANNÉE

enero                 janvier
febrero             février
marzo                mars
abril                    avril
mayo                  mai
junio                   juin
julio                     juillet
agosto                août
septiembre     septembre
octubre            octobre
noviembre      novembre
diciembre       décembre

LES SAISONS

la primavera        le printemps
el verano              l’été
el otoño               l’automne
el invierno           l’hiver

 

En espagnol, les dates s’écrivent ainsi :

Jour +  de + mois + de + année

25 de septiembre de 2019
25 septembre de 2019

Ou

Miércoles, 25 de septiembre de 2019  (la virgule après le nom du jour de la semaine est obligatoire).

Pour les dates postérieures à l’an 2000, on emploie parfois l’article défini aussi. Les deux façons sont correctes.

Miércoles, 25 de septiembre del 2010 (ou de 2010).

Lorsqu’on parle d’un jour de la semaine, on utilise la préposition « a » avec le verbe estar mais pas avec le verbe ser :

Estamos a jueves.
Nous sommes jeudi.

Hoy es viernes.
Aujourd’hui, c’est vendredi.

Si on parle d’un mois ou d’une année on utilise la préposition « en »

Estamos en agosto.
Nous sommes en août.

Estamos en 2019.
Nous sommes en 2019.

LE TEMPLE EGYPTIEN DE DEBOD À MADRID

 

 

Madrid – Le temple de Debod – Photo Fred Romero

Le temple de Debod est un monument égyptien situé à proximité de la place d’Espagne dans le parc de l’Ouest.

Madrid – Le temple de Debod – Façade – Photo David 1adam Kess

Cette construction qui date du IIe siècle av. J.-C. se trouvait dans l’ancienne région de Nubie en Égypte et était dédiée au dieu Amon.

Madrid – Le temple de Debod en Nubie Égypte vers 1862 – Poto Francis Frith –

En 1954, l’Égypte entreprit la construction du barrage d’Assouan. Les eaux allaient engloutir la vallée du haut Nil qui contenait de nombreux temples antiques. Une vaste campagne internationale, à laquelle l’Espagne participa, fut alors entreprise pour sauver les monuments en péril.
En 1968, l’Égypte offrit le temple de Debod à l’Espagne pour la remercier de son aide.

Madrid – Le temple de Debod – photo Carlos Delgado

Le temple démantelé arriva à Madrid en 1970. Sa reconstruction pierre par pierre fut difficile, mais, en 1972, il fut enfin inauguré.

Madrid – Le temple de Debod – photo flickr

L’édifice se trouve sur une colline, dans un vaste parc. Deux grands portails en pierre au milieu d’un petit lac, conduisent à l’entrée du temple.

Madrid – Le temple de Debod

À l’intérieur, les différentes salles conservent leur décoration d’origine.

Madrid – Le temple de Debod – sculpture provenant de la chapelle Adijalamani – Photo Simon Burchell

La chapelle d’Adijahamani est la plus ancienne. Ses murs sont ornés de très beaux reliefs où sont représentés le dieu Amon et plusieurs autres divinités : Isis, Osiris, Hathor…

Madrid – Le temple de Debod – relief le dieu Amon – Photo Simon Burchell

Le Mammisi est une salle qui fut ajoutée à l’époque de l’empereur romain Tibère, entre les années 14 et 37, et dont le nom signifie « lieu de naissance ». C’est là que se célébrait le mystère de la naissance divine. Une lucarne apporte une lumière indirecte, sans doute pour créer l’ambiance requise pour les cérémonies.

Madrid – Le temple de Debod -Relief – photo

Le vestibule possède aussi de magnifiques reliefs.

Madrid – Le temple de Debod – Reliefs – Photo fernando García

La salle Naos était le lieu le plus sacré du temple, celui où résidait le dieu Amon. Les chapelles latérales étaient dédiées à d’autres dieux.

À l’étage supérieur, dans la Chapelle d’Osiris avaient lieu les rites de la célébration de la résurrection du dieu.

Madrid – Le temple de Debod – Maquette – Photo Sanbec

Actuellement une maquette représente le temple tel qu’il était probablement, au temps des pharaons.

Sur la terrasse, les égyptiens fêtaient  le nouvel an qui était aussi la fête de Ra et de tous dieux.

Madrid – Le temple de Debod – Vue sur Madrid – Photo Esena

Le temple de Debod se trouve sur l’une des zones les plus élevées de Madrid et lors de sa reconstruction, son orientation d’origine est-ouest, a été respectée, ce qui permet d’avoir une vue magnifique de la ville.

Madrid – Le temple de Debod – Coucher de soleil – Photo Jesus Ortega

En fin de journée, le coucher du soleil est un spectacle somptueux à ne pas manquer.

LA PRÉPOSITION « A » EN ESPAGNOL II

 

 

 

La préposition a devant un COD

En espagnol, l’emploi de la préposition a est obligatoire devant un COD représentant :

Un nom propre :
Hoy he visto a Pedro en la playa.
Aujourd’hui j’ai vu Pierre à la plage.

Un nom commun personnifié:
Nosotros defendemos a la Libertad.
Nous défendons la Liberté.

Un nom de ville ou de pays s’il est personnifié :
Anibal atacó a Roma.
Annibal attaqua Roma.

Un nom commun s’il est déterminé :
Conozco a los amigos de Pablo.
Je connais les amis de Paul.
Busco a un vendedor que trabaja en esta tienda.
Je cherche un vendeur qui travaille dans ce magasin.

Mais on dira :
Se busca un vendedor.
On cherche un vendeur.

Un nom désignant un lien de parenté et déterminé par un possessif  devant le verbe tener :
María tiene a su hijo en Sevilla.
Marie a son fils à Séville.

Mais on dira :
María tiene un hijo en Sevilla.
Marie a un fils à Séville.

 

La préposition a devant un infinitif

La préposition a est obligatoire :

Après un verbe de mouvement :
Voy a trabajar.
Je vais travailler.

Lorsqu’il y a deux actions simultanées :
Apaga la luz al salir.
Éteins la lumière en sortant.

 

La préposition a devant un COI

 Comme en français la préposition a est obligatoire devant un COI :
He dicho a Pedro que María ha llegado.
J’ai dit à Pierre que Marie est arrivée.

 

Cas particuliers

 En général, on utilise la préposition a devant le COD des verbes qui s’appliquent à des personnes.

Le sens de certains verbes varie selon que le COD désigne une personne ou une chose.
Pedro quiere a María.
Pierre aime Marie.
Pedro quiere un coche.
Pierre veut une voiture.

El oficial manda a la tropa.
L’officier commande la troupe.
Juan me ha mandado una carta.
Jean m’a envoyé une lettre.

La préposition a permet aussi de lever certaines ambiguïtés :
El miedo a los ladrones
La peur des voleurs (celle que l’on éprouve envers les voleurs).
El miedo de los ladrones.
La peur des voleurs (celle qu’éprouvent les voleurs).

 

 

LA PRÉPOSITION « A » EN ESPAGNOL -I-

 

 

 

 

La préposition a, en espagnol, exprime un déplacement réel ou figuré, vers une limite précise. Elle peut exprimer aussi un changement ou une manière.

Elle se traduit souvent par à en français, mais pas toujours…

 

Le lieu

Après un verbe de mouvement, la préposition a indique le lieu où l’on va :

Vamos a España.
Nous allons en Espagne.

Nos acercamos al centro de la ciudad.
Nous approchons du centre de la ville.

 

Le temps

La préposition a indique

Un moment précis :
Pedro llegó a las 10.
Pierre est arrivé à 10 h.
Estamos a 20 de junio.
Nous sommes le 20 juin.

Une action imminente :
Voy a escribir una carta.
Je vais écrire une lettre.

Un temps écoulé :
María se fue y al poco rato llegó Pedro.
Marie est partie et peu après Pierre est arrivé.

La simultanéité :
A medida que salía el sol, la temperatura se volvía más agradable.
Au fur et à mesure que le soleil sortait, la température devenait plus agréable.

La périodicité :
Voy a una clase de español dos veces a la semana
Je vais à un cours d’espagnol deux fois par semaine.

 

Le changement :

Este texto ha sido traducido al español.
Ce texte a été traduit en français.

 

La manière ou le moyen :

Se fue la luz y tuvimos que salir de la oficina a ciegas.
La lumière est partie et nous avons dû sortir du bureau à l’aveuglette.

Hoy he vuelto del trabajo a pie.
Aujourd’hui je suis rentré du travail à pied.